Deux soldats du 17e RGP tués lors d'une fusillade à Montauban, un autre grièvement blessé

Deux militaires ont été tués par balles et un autre grièvement blessé, ce jeudi 15 mars 2012 à Montauban. Ils auraient été la cible d'un tireur circulant sur un deux-roues qui a pris la fuite, a précisé une source préfectorale.

Selon une source proche de l'enquête, la fusillade s'est déroulée vers 14h10, dans une rue non loin du siège du 17e régiment du génie parachutiste (RGP). Les trois militaires, qui étaient en tenue, se trouvaient à proximité de commerces et d'une agence bancaire quand le tireur à scooter, qui portait un casque à visière, a ouvert le feu sur eux. On ignore si les trois militaires retiraient de l'argent à un distributeur, ou s'ils sortaient d'un commerce au moment des faits.

Le tireur, qui a pris la fuite, est activement recherché. Un important dispositif policier et de gendarmes a été mobilisé pour le retrouver.

Source : LaDepeche.fr

Ndlr : Il est a noter que ces nouveaux assassinats surviennent quelques jours après l'affaire du militaire tué dimanche passé à Toulouse sur le contrebas de Limayrac. C'était lui aussi, un para. Ce militaire de 30 ans, qui n'était pas en service, a été tué d'une balle dans la tête dans un quartier résidentiel par un meurtrier qui a pris la fuite en scooter. De source policière, on se refuse pour le moment à établir tout lien entre ces deux affaires.

* * *

Dernières nouvelles...
Les deux militaires tués étaient âgés de 26 et 24 ans. Le troisième, très gravement blessé a 28 ans. Tous trois appartiennent au 17e Régiment du génie parachutiste (RGP) de Montauban, près duquel la fusillade est survenue vers 14h10, en pleine rue commerçante. 

Le militaire abattu dimanche était soldat au 1er Régiment du train parachutiste de Francazal (Haute-Garonne) ; il était en civil et circulait à moto. Le tueur en scooter, lui a tiré (sous réserves d'après des sources policières), une ou deux balles de 11.43 dans la tête à travers son casque.

* * *