Le choix du bien...
On apprend la mort de Pierre Schoendoerffer, à l'âge de 83 ans, à l'hopital militaire de Percy. On le savait, depuis quelques jours, gravement malade.

« Jamais un homme n’est plus un homme que lorsqu’il se trouve devant un grand choix.
Pas entre le Bien et le Mal. Entre plusieurs biens qui s’offrent à lui
et dont seul l’avenir lui dira s’il a eu raison ou non. »

Suivre un cap...
Toute sa vie, Pierre Schoendoerffer, qui vient de mourir à l’âge de 83 ans, aura été fidèle à son projet de départ, raconter la guerre à hauteur d’homme, sans spectaculaire ni patriotisme.

Cet art du film de guerre, qui privilégie la morale pour explorer le mystère de la condition humaine, se révèle avec La 317e Section (1965), adapté de son propre roman et nourri de son expérience de reporter et prisonnier à Diên Biên Phu. On y suit la lente progression, dans la moiteur de la jungle, d’une escouade de soldats menée par un Jacques Perrin juvénile...

Grand admirateur de Joseph Conrad et Herman Melville, Pierre Schoendoerffer exaltera à nouveau, du Crabe tambour (1977) à Là-haut, un roi au-dessus des nuages (2004), un certain sens de l’honneur et du courage, qui en faisait un cinéaste exigeant et hors des modes.

Source : Jérémie Couston

Pierre Schoendoerffer en quelques dates...

  • 1928 : Naissance à Chamalières (Puy-de-Dôme).
  • 1951 : S'engage au Service cinématographique des armées.
  • 1954 : Saute sur Dien Bien Phu, où il sera fait prisonnier.
  • 1963-1964 : La 317e Section. Le livre, puis le film.
  • 1966 : La Section Anderson.
  • 1976 : Le Crabe Tambour. Le livre et le film.
  • 1981 : Là-haut, le livre.
  • 1992 : Dien Bien Phu. Le film.
  • 2004 : Un roi au-dessus des nuages. Le film

* * *