L’armée française fait le buzz sur les réseaux sociaux...

Le bon vieux "Engagez-vous, rengagez-vous", c’est fini. Aujourd’hui, l’armée française est sur Facebook. Et elle compte des centaines de milliers de fans enamourés. 120 000 plus exactement. De quoi mettre minable l’armée britannique qui, avec sa page "Army jobs", peine à dépasser les 70 000 fans. L’armée de terre française se hisse quasiment au niveau de l’armée américaine elle-même, qui ne compte guère que 15 000 fans de plus.

L’armée recrute sur Facebook...

Elle s’y est mise il y a tout juste 8 mois et s’est offert les conseils d’une agence de publicité très connue. Elle prend les choses au sérieux.

Trois militaires s’y consacrent à plein temps. De 8 heures à 18 heures, ils répondent aux questions des internautes intéressés par une carrière sous les drapeaux. Des vidéos style "série télé" présentent la vie dans l’armée. Plus rien à voir avec les plantons qui tuaient le temps en grillant des Gauloises dans la cour de la caserne.

Résultat : plus de la moitié des candidatures reçues par l’armée de terre sont postées sur internet. Les sergents recruteurs, désormais, on les "like", on les "poke", on en est "fan". Bref, la grande muette est sur le net, et ça fait du bruit.

Source : Franceinfo.fr - P.Duport 03/01/2012

* * *

Ndlr : Quelques termes pour bien chater et faire le buzz sur les reseaux sociaux comme un vrai geek !

Facebook : Réseau social sur Internet permettant à toute personne possédant un compte de créer son profil et d'y publier des informations. Le nom du site s’inspire des albums photo (« trombinoscopes » ou « facebooks » en anglais). L'usage de ce réseau s'étend du simple partage d'informations d'ordre privé (par le biais de photographies, liens, textes, etc) à la constitution de pages et de groupes visant à faire connaitre des institutions, des entreprises ou des causes variées. (Source extrait Wikipedia).
Le réseau social Facebook comptabilise à présent 750 millions d’utilisateurs actifs, dont environ 21 millions en France.

Bientôt infos.fncv rejoindra la grande famille Facebook ;-)

Poke : C'est l'équivalent du "coucou" en anglais. Cela sert juste à signaler sa présence...

Like : Liker, liké (se prononce à l'américaine) cliquer sur une information publiée sur Facebook pour dire qu'on l'aime (bouton "like")

Fan : Un Facebook'Fan de votre page est un utilisateur que 'like' votre page... C’est tout bête, mais il fallait y penser ;-)

Mur : C’est une sorte de panneau d'affichage sur lequel vous et vos amis peuvent poster des messages. C'est ce qu’on voit en premier quand on clique sur le profil Facebook (ou le nom) d'une personne. Chacun à son mur, et chacun peut voir et écrire sur les murs des amis.

Buzz : "Bourdonnement" plus ou moins artificiel, parfois un peu exagéré, autour d'un produit, d'un service ou d'une information avant sa sortie ou sa publication officielle. Faire du bruit pour se faire entendre !

Chat : Tchat, Tchatche, discussion, rencontre, bavardage sur Internet. Verbe : Chater, chatter, tchater...

Geek : Mot anglais souvent employé pour désigner les passionnés d'informatique et/ou d'Internet qui le sont plus que raison. Prononcer guik en français.

* * *

Il existe d’autres réseaux sociaux très en vogue actuellement. Nous en reparlerons certainement lorsque la FNCV y sera présente ;-)

Twitter : Réseau social permettant à un utilisateur de diffuser par Internet des messages courts genre SMS (140 caractères maxi) vers d'autres utilisateurs qui ont choisi de les recevoir.
Twitter qui signifie gazouilli en anglais, fait référence au caractère court du message que l'on peut diffuser. On parle de microblog, mais contrairement au blog les messages ne peuvent être commentés.
Les visiteurs choisissent seulement de qui ils veulent recevoir les messages (tweets). Une fois reçu, un message peut être re-twitté (c'est à dire relayé, renvoyé) par de nouveaux utilisateurs. Dans le cas d'informations à sensations, un tweet se diffuse ainsi de façon exponentielle.
Ce type de communication est dite virale et intéresse particulièrement les entreprises, les journalistes ou les hommes politique (exemple campagne 2008 du président américain Barack Obama).

LinkedIn :
Service en ligne, un peu dans l’esprit de réseaux sociaux grand public, qui permet de construire et d’agréger son réseau professionnel.
On peut le définir comme une sorte de réseau de connaissances qui facilite le dialogue entre professionnels. Pour ses membres, c'est aussi un outil de gestion de réputation en ligne et de "personal branding". On compte environ 100 millions d’utilisateurs.

* * *