38 militaires tués dans le crash d'un hélicoptère Chinook !

Il s’agit de la plus lourde perte enregistrée au cours d’un seul évènement par les forces internationales déployées en Afghanistan depuis 2001 : un hélicoptère Chinook s’est écrasé, le 6 août 2011, dans la province de Wardak, située au sud-ouest de Kaboul.

Selon la présidence afghane, 31 militaires appartenant aux forces spéciales américaines auraient été tués, de même que 7 soldats afghans qui les accompagnaient. De son côté, la Force internationale d’assistance à la sécurité (ISAF), sous commandement de l’OTAN, a confirmé la perte d’un appareil, sans donner de bilan.

Comme à son habitude, le mouvement taleb a indiqué avoir abattu l’hélicoptère. Seulement, même s’il est arrivé par le passé que des tirs insurgés soient la cause de l’accident d’un appareil de l’ISAF, les taliban revendiquent systématiquement leur responsabilité dans des évènements de ce type dont ils ne sont pas les auteurs.

Selon un témoin du village d’Amikhan, situé à proximité du lieu où s’est passée l’opération menée par les forces spéciales américaines et afghanes, l’hélicoptère est tombé juste après avoir décollé.

Depuis 2001, les forces étrangères ont perdu 101 hélicoptères en Afghanistan, dont 17 à cause de tirs hostiles. Les appareils les plus vulnérables sont les CH-47 Chinook, dont un exemplaire a été perdu le 25 juillet dernier dans la province de Kunar, et les UH-60 Black Hawk, avec respectivement 28 et 16 unités détruites.

Source : Zone Militaire

* * *