Comme prévu, la Fédération française d'athlétisme a sanctionné Mehdi Baala et Mahiedine Mekhissi, qui se sont battus vendredi 22 juillet 2011 au soir à l'issue du 1500 mètres à Monaco. Les deux athlètes sont suspendus.

Une honte pour le sport français

"Suite au comportement inqualifiable de Mehdi Baala et Mahieddine Mekhissi Benabbad, vendredi soir lors du meeting Herculis de Monaco, Bernard Amsalem, président de la Fédération française d'athlétisme, a décidé, ce jour, de saisir en urgence la commission disciplinaire de la FFA afin de faire toute la lumière sur cet incident et prendre les mesures qui s'imposent": c'est en ces termes que la Fédération française de cyclisme (ndlr : pas de cyclisme d'athlétisme) a annoncé la sanction qui frappe deux de ses athlètes après qu'ils en sont venus aux mains au meeting de Monaco

Vendredi soir, Mehdi Baala et Mahiedine Mekhissi se sont battus à l'issue de leur 1500 m à Monaco. Ils seront tous deux privés de toutes les primes financières qu'ils devaient toucher pour leur apparition dans la Principauté. 

"Un sportif de haut niveau est un combattant" ?!

Le patron de la compétition monégasque a reçu des messages d'excuses des deux athlètes ce samedi matin, ainsi que de leurs manageurs respectifs et cherchait toutefois à replacer l'incident dans son contexte: "Je pense qu'un sportif de haut niveau, pour réussir, doit être un combattant. Alors dans une ambiance survoltée, avec l'un qui croit avoir un geste de soutien et l'autre qui prend cela comme une provocation, les gestes ont dépassé leurs intentions". 

"Ce sont deux grands champions qui devraient montrer l'exemple, et leurs comportements n'étaient pas beaux. Ce n'est pas la promotion que je voulais faire de Monaco. J'aurais préféré qu'on garde les images du 1500 m, de la perche etc, plutôt que d'un combat de rue", a fait valoir Jean-Pierre Schoebel. 

Les deux hommes copieusement sifflés par le public

Les deux médaillés olympiques de Pékin, qui ne s'apprécient guère, ont été copieusement sifflés par le public du Stade Louis II, consterné de les voir échanger coups de poings et coups de tête à quelques mètres de la piste. 

Baala, médaillé de bronze du 1500 m aux Jeux, a pris la 9e place avec un chrono lui permettant de remplir les minimas pour les Mondiaux de Daegu (Corée du Sud, 27 août-4 septembre), et Mekhissi-Benabbad, vice-champion olympique du 3000 m steeple, la 11e. 

Comme seuls les huit premiers touchent des primes de performance, ils ne pouvaient espérer empocher que des primes d'apparition.

Source : Sport24.com

* * *