Guillaume Vernet, un pilote français d'hélicoptère, décoré par l'armée américaine

Premier pilote d’hélicoptère de l’armée de l’Air à être sélectionné pour participer à un programme d’échange avec l’aviation américaine, le commandant Guillaume Vernet (capitaine à l’époque où il servait au sein de l’escadron 1/67 Pyrénées de Cazaux) a été une nouvelle fois récompensé par l’US Air Force.

Affecté au 41st Rescue Squadron de Moody (Georgie) pendant trois ans, le commandant Vernet a effectué 57 missions de recherche et de sauvetage aux commandes d’un hélicoptère HH-60G « Pave Hawk », pour la plupart en Afghanistan. C’est pourquoi l’officier français a déjà été distingué par l’US Air Force, il y a deux ans, en étant décoré de l’Air Medal, avec la mention « Oak Leaf Cluster », pour avoir notamment pris part au sauvetage de 50 personnes, de février à avril 2009, sur le théâtre des opérations afghan.

Aujourd’hui commandant de la promotion 2010 de l’Ecole de l’Air, et au cours d’une cérémonie organisée le 13 juillet 2011 au mémorial de l’escadrille La Fayette, à Marnes-la-Coquette, l’officier a été décoré par le chef d’état-major de l’US Air Force, le général Norton Schwartz, de la Distinguished Flying Cross With Valor, créée en 1928 pour récompenser des actes héroïque et de l’Air Force Combat Action Medal, de création plus récente.

C’est la première fois qu’un aviateur français est récompensé par le DFC. Cette décoration a été attribuée au commandant Vernet notamment pour avoir effectué une mission particulièrement périlleuse en Afghanistan, le 28 décembre 2009. Ce jour là, toujours aux commandes d’un Pave Hawk, et avec son équipage, il a permis l’évacuation d’un soldat britannique gravement blessé dans l’impossibilité de se mouvoir, ce qui mettait en danger les 160 militaires de sa compagnie, alors prise sous un feu nourri des insurgés.

Au total, le commandant Vernet a effectué plus de 160 missions de guerre sous les couleurs de l’US Air Force et sauvé ainsi 78 vies et pris part au sauvetage de 95 autres.

Selon le mensuel Air Actualités (avril 2011), un autre pilote français bénéficie également de ce programme d’échange entre l’US Air Force et l’armée de l’Air, lequel a été mis en place à l’initiative des généraux Abrial et Moseley en 2007. Le commandant Yann Malard, habitué du cockpit des Mirage 2000D, est en effet actuellement affecté au 75th Fighter Squadron où il pilote un A-10C Thunderbolt, avec lequel il a déjà effectué une mission de 6 mois en Afghanistan.

Source : Zone Militaire

* * *