La Justice en question : Viol d'une fillette à Toulouse par un récidiviste

Une fillette de cinq ans a été enlevée et violée vendredi 15 avril 2011 alors qu'elle jouait dans un jardin de Toulouse.

Son agresseur a été interpellé, peu de temps après l'avoir accompagnée au commissariat.

C'est dans un jardin de la "ville rose" que sont déroulés les faits, vendredi en fin d'après-midi. Les faits se sont déroulés vers 18h30, dans un quartier populaire de Toulouse. Les parents d'une petite fille de 5 ans, ne la voyant pas revenir à la maison, se sont inquiétés. La fillette était partie jouer au jardin Fontaine Lestang avec des copains. Vers 19h30, ne la retrouvant pas, les parents ont prévenu la police.

Les policiers, assistés d’une compagnie de CRS et d’un chien de la gendarmerie, se sont mis à la recherche de la petite, arpentant et inspectant le jardin. Ceux-ci ont vite compris qu’ils avaient affaire à une disparition « très inquiétante ». Les enquêteurs ont alors informé la police judiciaire qui a aussitôt pris en main les investigations. Plusieurs hommes de ce service, accompagné du procureur de la République, se sont à leur tour rendus sur les lieux.

Coup de théâtre

Les enquêteurs ont auditionné de nombreuses personnes, dont les enfants qui se trouvaient au parc avec la fillette. Malgré tous leurs efforts, ils n'ont pas trouvé de piste pouvant les conduire à la fillette. Quand l'improbable s'est produit. Vers 1h55 du matin, un véhicule est arrivé à proximité du parc, a ralenti, s’est arrêté et a déposé la fillette. Les policiers ont finalement interpellé ce conducteur. Très choquée, la fillette a été conduite à l’hôpital où les médecins n'ont malheureusement pas tardé à diagnostiquer qu’elle avait été violée. Le suspect, qui aurait reconnu les faits, pourrait être mis en examen, dimanche, pour « enlèvement, séquestration et viol sur mineure », selon le procureur de la République, Michel Valet.

Selon les informations du journal régional La Dépêche, l'homme suspecté d'avoir enlevé, séquestré et violé la fillette de 5 ans serait un récidiviste. Cet homme aurait purgé plusieurs années de prison pour des agressions commises sur un ou plusieurs mineurs. Samedi, les policiers ont passé au peigne fin la vie de ce suspect afin de savoir s'il n'aurait pas, depuis sa libération, commis d'autres crimes du même genre. La comparaison de son mode opératoire avec d'autres affaires de viols d'enfants non résolues est plus que probable.
L'agresseur encourt la prison à perpétuité assortie d'une peine de sûreté.

Source : Actu France Soir

* * *