Hisse et Ho !

« Bien sûr, on peut regretter le temps de la marine à voile, le charme des équipages, la douceur des lampes à huile… Mais quoi ! Il n’y a pas de politique qui vaille en dehors des réalités » avait déclaré le général de Gaulle en 1960.

Le temps de la marine à voile et le charme des équipages, les aspirants de la marine allemande peuvent encore y goûter au cours du stage qu’ils effectuent à bord du splendide trois-mâts Gorch Fock dans le cadre de leur formation.

Mais en novembre 2010, une élève officier de 25 ans s’est grièvement blessée en tombant d’un mât alors que le navire faisait escale à Salvador de Bahia, au Brésil. La jeune femme est décédée des suites de cet accident. Cette affaire tragique ne s’est pas arrêtée là puisque des aspirants ont alors refusé de monter dans les haubans, contestant ainsi un ordre donné par leur commandant, le capitaine Norbert Schatz.

Face à cette rébellion, les élèves récalcitrants ont été menacés par leur commandant d’être exclus de la Deutsche Marine. Finalement, les 70 aspirants du bord ont pris un vol direct pour l’Allemagne, sur ordre du ministre allemand de la Défense, Karl-Theodor zu Guttenberg, lequel a décidé la fin de leur formation sur le Gorch Fock.

Mais selon le député Helmut Könighaus, en charge des affaires de défense au Bundestag, la pratique consistant à faire monter les aspirants dans les haubans relèverait d’un bizutage et il serait même question de mauvais traitements et de harcèlement sexuel...

Du coup, Karl-Theodor zu Guttenberg a décidé de relever le commandant du Gorch Fock et d’ouvrir une enquête, pendant laquelle le bâtiment ne fera plus partie « des navires en service ». Actuellement en escale à Ushuaïa (Argentine), l’ordre a été donné de le faire revenir à Kiel, son port d’attache.

Pour le quotidien Die Welt, une enquête sur les conditions à bord du Gorch Fock aurait dû être ouverte depuis longtemps. « Si un conflit ouvert éclate entre le commandant et ses troupes, c’est qu’il est déjà trop tard » a noté le journal. D’autant plus qu’il y a eu un précédent, récemment, avec la noyade d’une jeune élève en septembre 2008. Ses parents ont annoncé leur intention de porter plainte.

Quoi qu’il en soit, le ministre allemand de la Défense a indiqué à l’hebdomadaire Bild am Sonntag avoir  demandé au chef d’état-major de vérifier, dans tous les corps d’armée, s’il existait des pratiques contraires aux valeurs de la Bundeswehr et de lui faire savoir prochainement quelles mesures devaient être prises pour y remédier.

Source : Zone Militaire

* * *