Saisie de drogue et de... gasoil !

Récemment, une vedette des douanes françaises a intercepté le caboteur Miss Cindy R, battant pavillon de St Kitts et Nevis, dans les eaux territoriales de la Martinique. Ce bateau n’était alors pas inconnu des services de police puisqu’il était suspecté de servir à un trafic de gasoil.

Mais, sur la base d’un renseignement obtenu par l’Office Central de Répression du Trafic Illicite de Stupéfiants (OCRTIS), le caboteur fait l’objet d’une surveillance particulière : il est soupçonné de transporter un chargement de cocaïne.

Un dispositif a alors été mis en place pour l’arraisonner. Deux avions, dont un F406 des douanes et un Falcon 50 de l’aéronautique navale, un hélicoptère Fennec, deux vedettes (une de la gendarmerie, une des services douaniers) et la frégate de surveillance Ventôse sont mobilisées.

C’est ainsi que le Cindy R, au demeurant en mauvais état, est repéré par le Falcon 50 de la Marine nationale. La vedette des douanes étant la plus proche de la position du caboteur, c’est à elle qu’est revenu son arraisonnement.

Le bateau suspect a été par la suite contraint de rejoindre Saint-Pierre pour une fouille à quai. Et là, les autorités françaises ont fait une bonne pioche : 302 kg de cocaïne répartis en plusieurs lots d’une valeur totale de 12 millions d’euros et particulièrement bien cachés sont saisis, de même que 12.000 litres de gasoil, lesquels ont été donnés à la Société Nationale de Sauvetage en Mer. Quant au Cindy R, il a été pris en charge par l’Agence pour la Gestion , le Recouvrement des Avoirs Saisis (AGRAS) qui décidera de le revendre ou de le détruire.

Mais cette prise n’est rien comparée à celle qui a été réalisée, le 14 février 2011, par les Forces armées aux Antilles, dans le cadre de l’opération Carib Royal 11.1. Cette fois, c’est un ravitailleur de 32 mètres, le Titan, battant pavillon vénézuélien, qui a été arraisonné au large de la Colombie par la frégate de surveillance Germinal. Et là, ce sont 3,6 tonnes de cocaïne qui ont été saisies, avec 6 trafiquants interpellés.

Conformément à l’article 17 de la Convention de Vienne, ce chargement de drogue a été remis aux autorités vénézuéliennes, d’après le contre-amiral Loïc Rafaelli, le commandant supérieur des FAA (COMSUP Antilles)

La lutte contre le trafic de drogue dans les Antilles est coordonnée par le dispositif international Joint Interagency Task Force South (JIATF-S), basé à Key West, en Floride.

Source : zone Militaire  
Photo : La frégate Germinal (c) Marine nationale

* * *