Corée : Provocation du Nord sur le Sud

Plusieurs civils et militaires ont été blessés mardi 23 novembre 2010 par des tirs d'artillerie nord-coréens sur une île de Corée du Sud, dont beaucoup d'habitants ont été évacués vers des abris, rapporte une chaîne de télévision de Séoul.

Au moins 200 obus se sont abattus sur cette l'île, précise la chaîne YTN. Une réunion extraordinaire du cabinet de sécurité sud-coréen a été convoquée.

Selon un témoin cité par la chaîne d'information YTN, l'électricité serait coupée au moins ne partie sur cette île nommée Yeon Pyeong, qui se trouve près de la frontière nord-coréenne. Des images de télévision montrent quatre colonnes de fumée s'élevant de l'île.

La Russie a mis en garde contre une "escalade" de la situation sur la péninsule coréenne, après les tirs d'obus Nord-coréens contre une île de la Corée du Sud, dans des déclarations du ministère des Affaires étrangères citées par Interfax. "Il est important que cela ne mène pas à une escalade de la situation dans la péninsule", a déclaré à Interfax une source au ministère russe des Affaires étrangères.

"Bombe" nucléaire de la Corée du Nord...

Ces tirs interviennent alors que l'émissaire américain pour la Corée du Nord Stephen Bosworth a quitté Tokyo pour Pékin. Il doit y rencontrer des responsables chinois pour évoquer le dossier de la Corée du Nord, quelques jours après la révélation de l'existence d'un site d'enrichissement nucléaire dans ce pays.

Source : Reuters

Ndlr : L'examen du dossier nucléaire Nord-Coréen a certainement motivé cette provocation inadmissible. La Chine se dit "préoccupée". Le Conseil de Sécurité de l'ONU devrai se réunir urgence, en raison des risques désescalade de la violence et de la collusion sur l'enrichissement de l'uranium entre la Corée du Nord et l'Iran notamment.

* * *