Manifestations : Crèches et maternelles se mobilisent et rejoignent le mouvement contre la réforme des retraites !

Les manifs se poursuivent... La mobilisation générale gagne du terrain...

Manifestations : Crèches et maternelles se mobilisent
et rejoignent le mouvement contre la réforme des retraites !

Après les lycéens et les étudiants, à l'appel des syndicats et de l'opposition, ce sont maintenant les crèches et les classes maternelles qui se joignent à la protestation. Pour les enfants en bas-âge, l'idée d’être contraints de continuer à jouer avec des « Lego » au-delà de 60 ans est insupportable.

En tête des cortèges, le slogan « A reu a reutraite » a résonné dans les rues des grandes villes. Le comptage de ces nouveaux manifestants effectué sur un boulier par le personnel d’encadrement, entre une fois de plus en contradiction avec les chiffres de la préfecture. 15 pour Paris d'après les syndicats, 2 selon la police. Un recomptage avec les doigts sera effectué au sein même des établissements.

On soupçonne une fois de plus les Services de police d'avoir infiltré la manifestation avec de jeunes agents munis de brassières, heu non, de brassards syndicaux, afin de créer la zizanie dans les rangs des jeunes enfants et bébés manifestants. (On en reconnaît un à gauche sur la photo; il a oublié d'enlever sa cravate).

La puériculture de peau lisse préfecture de police s'inscrit en faux absolu contre de telles allégations qui n'ont aucun fondement - faudrait quand même pas poussette ! -  ajoutant que si c'était vrai, ce serait pour identifier les casseurs, vandales et pillards, qui n'hésitent pas à profiter de telles circonstances pour dévaliser les pâtisseries, confiseries et boutiques de farces et attrapes qui se trouvent sur le passage du cortège de la manifestation (de la Bastille à la République, comme il se doit ;-) ...

Source : JMT


Ndlr : A chaque manifestation, la même ridicule polémique : « selon la police… selon les syndicats… ».
Il semble bien, qu’une fois de plus, ni les syndicalistes, ni la policiers ne savent compter les manifestants ! Preuve par l'image, histoire d'en rajouter une bonne couche-culotte, nous avons dénombré 10 jeunes grévistes sur la photo… Et vous ?

* * *