A VENDRE... TOUT DOIT DISPARAITRE !
Chars, canons, hélicoptères, mortiers, véhicules blindés, transports...

Chars de combat, véhicules de transport blindés, hélicoptères d'attaques ou pièces d'artillerie, ce sont des milliers d'équipements militaires, en provenance directe de l'armée de terre française, qui débarquent sur le marché de l'occasion et doivent trouver repreneur d'ici à 2015...

Le fait n'est pas nouveau, la France a toujours revendu ou donné (dans le cadre des manoeuvres Recamp par exemple) ses matériels retirés du service, et particulièrement sur le continent africain. Mais la tendance est, aujourd'hui, impressionnante ! Plus de deux cents chars lourds (près de 150 AMX30B2, 70 AMX30D dépanneurs), y compris une quarantaine de char Leclerc au premier standard...

Il faut dire que la période actuelle est marquée par plusieurs tendances, qui expliquent le grand nombre d'équipements concernés. Tout d'abord, l'arrivée de bon nombre de nouveaux équipements flambant neufs. Pour n'en citer que les principaux, le nouvel hélicoptère d'attaque Tigre, qui fait ses premières armes en Afghanistan au côté du nouveau véhicule blindé de combat d'infanterie VBCI ; le PVP de Panhard ou le canon Caesar pour l'artillerie...

Autre facteur, la diminution du format des armées, alors que déjà de nombreux matériels avaient été mis sous cocon suite à la professionnalisation (VAB...). Une tendance aggravée par une diminution du budget de la défense depuis plusieurs années...

Bref, 800 VAB seront “dégagés” d’ici à 2015, qui pourraient continuer d'officier sous drapeau marocain, Rabat étant un habitué du marché de l’occasion, avec l’achat, en 2008, de blindés belges et, selon la presse marocaine, de véhicules russes BMP. Le Liban, Oman, Qatar et l’Indonésie seraient également des clients potentiels pour ces VAB d’occasion.

Outre les blindés, beaucoup de pièces d’artillerie vont aller garnir le marché de l’occasion, dont les tubes de 155 mm, Dakar figurant en tête des clients possibles. 84 mortiers de 120 et 30 LRM sont également à vendre.

On peut aussi évoquer la mise sur le marché de 27 hélicoptères légers polyvalents Gazelle, vraisemblablement pour partie destinés au Gabon. Ou encore 60 AMX10RC, un véhicule, récemment rénové par Nexter et engagé en Afghanistan; 74 ERC90 Sagaie, un blindé à roues muni d'un canon de 90 mm; plus d'une cinquantaine d'automoteurs blindés d'artillerie AUF1 ou une quarantaine de canons tractés de 155 mm TRF1.

Les véhicules du génie à revendre comprennent 6 véhicules EBG ou près de 90 ponts flottants motorisés PFM... Moins impressionnant, ce sont pourtant les véhicules de soutien logistique qui ont la palme du parc le plus nombreux à la revente: 400 VLRA; 1 000 TRM10000, plus de 4 000 TRM2000 et quasiment autant de GBC8KT...

En charge de cette revente géante des matériels français, le groupe Sofema a d'ores et déjà de bonnes relations avec de nombreux pays, clients potentiels. Présent dans soixante pays, et avec pour mission de promouvoir les atouts des industriels français et européens, tout en les accompagnant dans leurs démarches à l'international, le groupe a pour actionnaires les principaux industriels français (EADS, Safran, Nexter, Thales, Dassault, DCNS...)

Source : TTU On Line

* * *