50 soldats français morts en Afghanistan

L'armée de terre a donné quelques précisions sur les conditions de la mort en Afghanistan d'un infirmier de 39 ans, Thibault Miloche, appartenant au 126e régiment d'infanterie de Brive. Selon le communiqué diffusé par l'armée de terre, des éléments du Groupement tactique inter-armes (GTIA) Surobi et des forces de sécurité afghanes étaient engagés le 14 octobre dans une opération de reconnaissance dans le nord de la vallée d'Uzbeen.

En fin de journée, une section du GTIA, qui avait été héliportée sur les hauteurs, a été visée par un tir de roquette insurgé. Thibault Miloche et un auxiliaire de santé ont été touchés par le tir. Les deux blessés ont été évacués vers l'hôpital militaire de Kaboul par hélicoptère. Thibault Miloche est décédé des suites de ses blessures ce vendredi 15 octobre au matin. L'auxiliaire sanitaire, également du 126e régiment d'infanterie, est en cours d'évacuation vers un hôpital militaire métropolitain.

Ce militaire français mort en Afghanistan, le cinquantième depuis le début de l'intervention française dans ce pays en octobre 2001, voici maintenant neuf ans, avait d'abord été un appelé effectuant son service militaire, avant de "rempiler" et de rejoindre en 1993 l'École nationale de spécialisation du service de santé de l'armée de terre à Dinan.

Devenu sous-officier en 1995, il y réussit le diplôme d'État d'infirmier, devenu obligatoire pour occuper ce poste dans les armées. Il passe ensuite par de nombreuses unités, 58e régiment d'artillerie de Douai en 1997, groupement de camp de Caylus, 31e régiment du génie de Castelsarrasin et enfin en janvier 2010 au 126e régiment d'infanterie de Brive. Naguère, une telle carrière dans les unités "métro" ne l'aurait pas conduit dans les OPEX, opérations extérieures ; mais de 1999 à 2010 Thibault Miloche a participé à de nombreuses missions à Djibouti, au Liban, à Mayotte, en Côte d'Ivoire et déjà en Afghanistan, où il avait été affecté dans une Operational Mentoring and Liaison Team (OMLT, une structure où les militaires étrangers conseillent et forment l'armée afghane) de février à juillet 2008.

Thibault Miloche était marié et père de deux enfants.

Source : Jean Guisnel - LePoint.fr

* * *