Des moyens navals, avec les vedettes rapides australiennes Austal (quatre unités commandées) ou le patrouilleur de haute mer classe Diciotti, déjà en service, qui a été entièrement financé par l’Italie, aussi bien qu’aériens, avec le nouvel avion de surveillance maritime Hawker Beechcraft B-200 de toute récente acquisition, financé en partie par l’Union européenne et qui devrait entrer en service opérationnel en février 2011.

Malte voudrait également étoffer son parc d’hélicoptères, pour remplacer notamment ses vieilles Alouette III SA-316 B (trois exemplaires en service), abandonnées sur place par les Libyens en 1981. Une acquisition de ce type avait été programmée en 2007-2008, mais qui, faute de budget, n’avait pu être concrétisée, cela nonobstant l’engagement des Etats-Unis à financer la moitié des six millions d’euros nécessaires à l’achat d’un UH-145 auprès de la filiale américaine de EADS/Eurocopter (les missions SAR sont garanties actuellement par deux AB-240B italiens rattachés à la MIATM, la Mission italienne d’assistance technique et militaire, qui opère à Malte depuis août 1973, avec une courte interruption entre 1979 et 1981).

A défaut, Malte pourrait devenir une base d'attaques terroristes contre l'Europe!

La Valette ne devrait pas avoir de problème à obtenir l’aide demandée à Bruxelles, puisque chacun sait que si l’on n’endigue pas, à brève échéance, ce phénomène migratoire sauvage, une autre menace bien plus grave pèse sur l’Europe : celle du terrorisme. Susceptible de constituer un véritable vivier de recrutement de djihadistes, avec ses milliers de clandestins et de réfugiés, cibles des recruteurs d’Al-Qaida, Malte, par sa position géographique, représente aussi une bonne base logistique pour planifier ou lancer des attaques terroristes en direction de l’Europe.

Comme on l’a vu, du reste, avec le Libyen Mohamed al-Megrahi, qui aurait fait transiter par Malte les explosifs utilisés pour l’attentat de Lockerbie, ou encore le Pakistanais Khalid Cheikh Mohammed, un des planificateurs des attentats du 11-Septembre, qui avait projeté d’utiliser un vol au départ de Malte/La Valette pour aller s’écraser sur l’aéroport londonien de Heathrow. 

Source : TTU On Line

* * *