* * *

A noter que le NPA d'Olivier Besancenot apporte son soutien à Madame Houria Bouteldja. On n'en attendait pas moins...  ;-)


NDLR:
Le racisme anti-français est devenu hélas, une réalité. Il est le plus souvent le fait d'une petite minorité de "français de papier", c'est à dire des étrangers trop vite dotés de la citoyenneté française dont ils sont parfaitement indignes, car ne reconnaissant aucune des valeurs de notre république. Leur comportement en témoigne et un signal d'arrêt fort doit être donné à leurs agissements délictueux.

C'est la première fois à notre connaissance qu' une plainte pour racisme anti-français est portée devant la Justice et déclarée recevable par un magistrat, dont nous saluons ici la décision, car elle a valeur de message. Soyons attentifs aux jugements et arrêts qui seront prononcés par les tribunaux dans cette affaire: ils feront jurisprudence.

Les responsables de l'Institut du Monde arabe, à Paris, qui emploient Madame Bouteldja, apprécieront sans doute médiocrement ce procès impliquant l'une de leurs employées, qui les place dans une situation assez inconfortable.

* * *