Les pensions des militaires sont relativement faibles : 1484 euros (fin 2008) contre 1957 euros pour les fonctionnaires civils.

Il faut également rappeler que "les deux tiers (63%) des militaires quittent le service sans droit à pension militaire de retraite". C'est le cas de la quasi-totalité des militaires du rang (92%) et du quart des sous-officiers, puisqu'ils sont rayés des cadres de l'armée avant d'avoir accompli 15 années de services.

Le droit à liquider leur pension est ouvert : pour les non-officiers, dès lors qu'ils ont effectué 15 ans de services, pour les officiers de carrière, 25 ans, pour les officiers sous contrat, à la limite de durée des services (20 ans).

"Les militaires français partent à la retraite plus jeunes que les autres actifs, mais un peu plus âgés que les militaires américains, britanniques ou allemands", constate le rapport. Il ne s'agit donc pas d'un avantage national, mais bien d'une spécificité de l'état militaire que l'on retrouve dans les autres pays. 

Source : Jean Dominique Merchet - Libération.fr

* * *