Le président Nicolas Sarkozy dénonce
une imprudence vraiment coupable !

Le 17 janvier 2010, le secrétaire général de l'Elysée, Claude Guéant, avait reconnu que l'enlèvement des deux journalistes avait suscité la colère du président Nicolas Sarkozy, qui a dénoncé à leur propos une "imprudence vraiment coupable".

"Ils font courir des risques aussi à beaucoup de nos forces armées, qui du reste sont détournées de leurs missions principales. Je crois que, quand même, le scoop ne doit pas être recherché à tout prix", avait-il ajouté, soulignant le "coût tout à fait considérable" de cet enlèvement.

Source : Le Monde.fr

NDLR : Sans vouloir remettre en cause l'ensemble du monde des journalistes dont beaucoup font honnêtement et courageusement leur travail, on peut s'interroger sur cette indignation sélective de certains d'entre eux avides de sensationnel. Lorsqu'ils vont copiner avec les talibans et autres terroristes d'Al Qaida, qui sont à l'origine de la mort de dix soldats français, et de surcroît faire leur promotion, pour eux, c'est de l'information. Mais quand un général exprime sa colère et révèle que l'imprudence de deux journalistes qui ont été enlevés par ces mêmes talibans coûte dix millions au budget de l'armée, ça, c'est obscène. Chacun appréciera :-(

* * *