Le débat sur le port de la burqa relancé ?

Après une brillante campagne de vaccination contre la grippe A-H1N1,
le gouvernement parviendra-t-il à éradiquer aussi efficacement la burqa? ;-)
 
Ce premier braquage à la burqa va-t-il relancer le débat sur le port du voile islamique intégral dans les espaces publics ? Parmi les partisans de l'interdiction, Jean-François Copé, chef de file des députés UMP à l'Assemblée nationale. Le député-maire de Meaux justifiait son projet de loi en avançant des arguments de sécurité publique. Le port de la burqa rend selon lui par exemple les caméras de vidéo surveillance inopérants.

Ce braquage intervient en tout cas dix jours après la fin des travaux de la mission parlementaire sur le voile islamique intégral. La mission s'est prononcée pour une résolution - un texte sans pouvoir contraignant - contre le port de ce signe de l'islam radical et intégriste.

A la suite de cette préconisation, François Fillon a demandé au Conseil d'Etat de lui soumettre, en vue d'un projet de loi, ses solutions juridiques «permettant de parvenir à une interdiction du voile intégral», «la plus large et effective possible».

A quand un attentat à la burqa piégée ?

Source partielle : Le Parisien

* * *