Mais qu’en est-il des prénoms sur le plan statistique ?

Sur plusieurs sites Internet, qui reprennent notamment des statistiques de l’INSEE, on peut consulter la fréquence prénoms par année depuis 1900.
Depuis moins de 10 ans, on remarque l’impressionnante augmentation des prénoms d’origine extra-européenne, dans certains départements ou villes, détrônant les classiques Marc, Henri ou Olivier. En effet, les prénoms à la mode sont : Mohammed, Amine ou Nassim depuis les années 2000.

Par exemple, Mohammed est le prénom masculin le plus donné en Seine Saint Denis en 2006.
À Marseille, en 2007 et 2008, c’est aussi Mohamed.

Pour les filles, Inès, Sarah ou Léa sont très en vogue. Manon et Clara sont en net recul.

Sources partielles : Insee - LeJDD - Blog F.Desource

* * *

NDLR : Les statistiques démographiques sont éloquentes. Mais elles soulèvent bien des questions et des inquiétudes.

  • Tous ces jeunes Français vont avoir à leur majorité, et c'est naturel, le droit de vote.
    Qu'en feront-ils ? Auront-ils adopté nos valeurs séculaires ?
  • Faut-il, pour aggraver le déséquilibre qui va résulter d'une immigration massive et mal assimilée, y ajouter le droit de vote donné aux immigrés vivant sur notre sol ?
  • Faut-il continuer comme cela a été fait sans clairvoyance, continuer à régulariser les "sans-papiers" et accélérer le phénomène ?

Compte tenu de la poussée islamiste de masse que subit actuellement l'Europe, et particulièrement la France, cela ne va-t-il pas entraîner des conséquences funestes pour nos libertés, comme le port du voile intégral autorisé, voire recommandé, et pourquoi pas pour finir, obligatoire, sous peine de sévices corporels à infliger aux femmes désobéissantes, comme l'enseignent, de manière très étudiée, certains prédicateurs intégristes ?

Ne devons nous pas nous battre pour défendre les principes de la laïcité contre l'intégrisme religieux, comme nos anciens l'ont fait dans le passé ?

Tomber de Hijab en Burqa...

Si des décisions courageuses ne sont pas prises, si aucun signal fort n'est donné pour enrayer toutes ces dérives, nous pouvons craindre que le malheur s'abatte sur notre pays. Ce ne sera plus "Tomber de Charybde en Scylla", mais de "tchador en niqab" et de "hijab en burqa".

La décision imminente de nos représentants à l'Assemblée nationale sur le port du voile intégral et de nos gouvernants sur ces sujets brûlants, aura une importance fondamentale. Nous espérons que la confiance que nous leur avons accordée ne sera pas déçue.

PC FNCV

Avertissement : S'agissant d'un sujet sensible, en plein débat sur l'identité nationale, nous demandons à nos fidèles commentateurs d'observer une certaine modération dans leurs propos. A défaut, nous serons obligés de sévir et  nos prochains thèmes ne porteront plus que sur la transhumance des ovins dans le Mercantour, et sur les habitudes alimentaires des sardines au large du Groenland. Vous êtes prévenus... Merci de votre compréhension  ;-)

* * *