Cette attaque fera l’objet d’investigations qui seront menées par les Forces internationales d’assistance à la sécurité (ISAF) et le ministère afghan de l’Intérieur. Mais le président Hamid Karzaï, réélu par défaut avec l’abandon d’Abdullah Abdullah, son rival à l’élection présidentielle, a promis « d’amener les responsables devant la justice ».

« Nous sommes profondément affectés par la perte subie par nos partenaires de l’ISAF et nous prions pour les familles des tués et les blessés dans cette attaque absurde. Ils semble s’agir d’un incident isolé » a affirmé Haneef Atmar, le ministre afghan de l’Intérieur, par voie de communiqué.

Cela étant, ces cinq décès portent à 229 le nombre de soldats britanniques tués en Afghanistan depuis 2001. Actuellement, le Royaume-Uni dispose d’un contingent fort de 9.000 hommes dans le pays, essentiellement basés dans la province du Helmand. Un renfort de 500 militaires supplémentaires doit prochainement les rejoindre.

Source : Zone militaire

* * *