Les Shebab abriteraient en effet des responsables de l’organisation d’Oussama ben Laden, impliqués dans les attaques de Nairobi et de Dar es-Salaam de 1998 ou encore de Mombasa en 2002. Les noms de Fazul Abdullah Mohammed et de Saleh Ali Saleh Nabhan sont ceux qui sont régulièrement évoqués.

Reste à savoir quel pays est à l’origine de cette opération. Pour un commandant des Shebab, les quatre hélicoptères aperçus seraient français. Ce que l’Etat-major des armées à Paris a démenti. “Il n’y a pas eu d’opération française” a affirmé l’amiral Christophe Prazuck. “Les militaires français qui sont dans la région opèrent dans le cadre de la mission européenne Atalante de lutte contre la piraterie maritime et ne sont pas intervenus au-dessus du territoire somalien” a-t-il précisé.

Les milices Shebab détiennent toujours un otage français entre leurs mains. Il s’agit d’un des deux agents de la DGSE, enlevés le 14 juillet dernier à Mogadiscio. Les islamistes comptent le juger selon la loi coranique, pour espionnage.

Par le passé, des opérations clandestines ont déjà été menées en Somalie. Une des plus récentes est l’élimination, en mai 2008 et lors d’ un raid ciblé américain, d’Adan Hasshi Ayro, un responsable des Shebab.   

Source : Zone militaire

* * *