Une annonce du président Lula, lors de la visite de Nicolas Sarkozy au Brésil...

“Compte tenue de l’étendue des transferts de technologie proposés et des garanties apportés par ailleurs par la partie française, le président Lula a annoncé la décision de la partie brésilienne d’engager des négociations avec le GIE (ndlr: Groupement d’intérêt économique) Rafale” peut-on lire dans la déclaration commune publiée à la suite d’une rencontre entre le chef d’Etat brésilien et le président Nicolas Sarkozy, alors en visite officielle à l’occasion de la fête nationale du pays, à laquelle a pris part la Patrouille de France.

... Un partenariat entre la France et le Brésil

Au sujet des transferts de technologie consentis, ils devraient, à terme, permettre, à Brasilia de fabriquer et de vendre le Rafale en Amérique du Sud après la livraison des 36 appareils. “Entre le Brésil et la France, il se n’agit pas d’une relation de fournisseur à client, mais de partenariat” a justifié Nicolas Sarkozy dans les colonnes du quotidien O Globo. “Si nous voulons faire ensemble, c’est parce que nous partageons les mêmes valeurs et une même vision des grands enjeux internationaux” a-t-il poursuivi.

Maintenant que le choix du Rafale a été fait par les Brésiliens, il reste encore à négocier les termes du contrat de vente, estimé entre 4 et 5 milliards d’euros si l’on y ajoute l’armement, notamment les missiles air-air Mica de l’européen MBDA. Les discussions devraient aboutir dans le courant de l’année 2010, ou du moins d’ici à 9 mois. Les livraisons des appareils pourraient commencer dès 2013 et s’étaler sur 6 ans.

Par ailleurs, d’autres commandes d’armement ont été finalisées. Elles portent sur l’acquisition de 4 sous-marins classiques Scorpène, d’un coque de sous-marin nucléaire et 50 hélicoptères de type Caracal. Pour la presse brésilienne, il s’agit d’un plus gros contrat militaire jamais signé par le Brésil. 

Source : Zone militaire

* * *

* * *

Fiche technique du RAFALE : Avion militaire français multirôle bi-réacteurs (Snecma  M88-2) conçu par les Avions Marcel Dassault-Bréguet Aviation (AMD-BA) et produit par Dassault Aviation. Multirôle, le Rafale est capable de remplacer les 5 types d'avions en service dans l’Armée de l’air et la Marine nationale françaises. De plus le Rafale est capable d'effectuer une frappe nucléaire. Semi-furtif, réalisé à partir d'environ 50% de matériaux composite, la cellule est de type aile delta avec plan canards.

L'avion dispose de commandes de vol électriques en fibre optique (CDVO ou fly-by-light) à plusieurs niveaux de redondance permettant une parfaite manoeuvrabilité, pour des missions de supériorité aérienne et de pénétration. L'avionique et l'interface homme-machine est des plus complète avec notamment : la visualisation tête haute (VTH) holographique, un viseur de casque (Head-mounted display) Sextant Avionique, un radar RBE2 de THALES Airborne Systems.

Armement : Multirôle le Rafale est capable d'être armé en fonction des missions de

  • Canon Nexter DEFA 30 M791
  • Missiles MBDA MICA (Missile d'Interception de Combat et d'Autodéfense)
  • Missile MBDA METEOR à longue portée, guidage inertiel et radar
  • Bombe guidée laser Raytheon Paveway
  • Bombe guidée Sagem Défense Sécurité AASM
  • Missile de croisière MBDA SCALP-EG
  • Missile de croisière préstratégique EADS ASMP-A à moyenne portée
  • Missile MBDA tire et oublie (Fire And Forget) Exocet AM39 B2.