Par chauvinisme ou nombrilisme
Il va sans dire que nombre d’entre eux auront à cœur de revendiquer le 13 ou le 75, ou bien, au contraire de les éviter afin de ne pas risquer d’être assimilé à un fan de l’OM ou de PSG, selon l'endroit où se joue le match... Mais après tout, nous sommes attachés à nos départements.

Et demain les départements ?

La France compte trop de niveau administratif. La tendance politique actuelle est à la régionalisation et à la disparition des départements administratifs français, dans une fusion-absorption avec la région, tout cela, nous dit on pour avoir une taille européenne. La suppression du numéro officiel du département sur les plaques minéralogique, illustre cette tendance qui semble en ligne de mire.

Or, les français sont attachés à leurs départements, différents sondages le prouve. A l’assemblée nationale aussi, nombre de parlementaire ne souhaitent pas voir disparaître le département ; c’est l’une des raisons sous-jacente de la fronde des députés de "Jamais sans mon département".

Un os à ronger…

C’est pourquoi il a été concédé à l’automobiliste de pouvoir afficher le département de son choix sur la nouvelle plaque… Mais ceci s’apparente plus à une sorte d’autocollant « J’aime mon beau département » collé sur la lunette arrière du véhicule, qu’à une pérennisation du niveau administratif et politique qu’est le département pour demain.

* * *

Garagistes et fabricants de plaques d'immatriculation se réjouissent…

Dès ce mercredi 15 avril 2009, les voitures neuves se verront attribuer un "certificat d'immatriculation" au lieu de la traditionnelle "carte grise", avec un numéro minéralogique à vie (la vie de la voiture, évidemment). A partir du 15 juin, ce sera au tour des véhicules d'occasion.

En quelques années, une grande partie du parc existant sera donc ré-immatriculée, ce qui "générera une activité soutenue à moyen terme", se réjouit Pascal Lebas, représentant de la filière à la Fédération des industries des équipements pour véhicules (Fiev).

...Et les automobilistes ?

La nouvelle plaque d’immatriculation étant plus complexe, elle sera plus chère d’environ 20%, peut être éviteront-ils d’en changer trop souvent.

A l’achat, les cyclomoteurs et les motos recevront le nouveau système de plaques en même temps que les voitures neuves, c'est-à-dire à partir de ce 15 avril. Les cyclos non encore immatriculés auront jusqu'au 31 décembre 2010 pour se mettre en conformité avec la nouvelle réglementation d'immatriculation des véhicules (SIV)… Ce qui permettra, espérons-le, de lutter un peu mieux contre la plaie des mobylettes pétaradantes ;-)

Les formalités d'immatriculation seront faites par le concessionnaire, et non plus par les préfectures qui n'auront plus de stocks, ce qui devrait limiter les risques de vol de cartes grises vierges.

Source : AFP - Gouv.fr