48 heures après son coup de folie, le légionnaire meurtrier, de l'opération Eufor Tchad/RCA, vient d'être arrêté à 10 km d'Abéché par la gendarmerie tchadienne.

Prostré pour le moment, il semble incapable d’expliquer son geste « fou » , qui, rappelons-le, a fait quatre morts :

  • Deux militaires français,
  • Un soldat togolais de l'ONU - MINURCAT,
  • Un paysan tchadien.

Les conventions applicables entre l'EUFOR est la justice tchadienne, permettront de déterminer dans quel pays le légionnaire sera jugé, au Tchad ou en France.

* * *