Les unités du COS "peinent à recruter" pour les forces spéciales

Dans son dernier numéro, le magazine mensuel Raids* diagnostique "un sous-effectif croissant généralisé parmi les unités des forces spéciales françaises". Raids n'avance pas de chiffre précis, sauf pour le CPA-10 de l'armée de l'air.

En juillet 2008, le déficit en personnel de ce Commando Parachutiste de l'Air était de 20,9%, soit un effectif réel de 226 personnels pour un effectif théorique de 286 ( - 60 personnels) Dans le détail, les chiffres sont les suivants : officiers 15/17, sous-officiers 75/89, MDR 136/146. A cela il faut ajouter un manque de réservistes, puisqu'il n'y avait que 20 postes pourvus sur 47 ouverts.

Le CPA-10 ne semble pas être un cas isolé, constaste Raids. Si ce déficit de 20% s'applique à l'ensemble des forces spéciales (dont le nombre est estimé à 3374 + 300 réservistes), il faudrait alors compter avec un déficit de plus de 600 personnels. Ce n'est pas rien...

Les causes sont multiples : à la difficulté traditionnelle de la sélection, s'ajoute désormais le besoin en personnel très qualifié sur le plan technique, difficile à recruter. Par ailleurs, les sociétés militaires privées étrangères attirent de nombreux FS, en leur proposant des revenus bien plus considérables que leurs soldes.

Source : Jean Dominique Merchet - Liberation.fr