L'acte de guerre est aussi vieux que l'homme et l'humanité : Finalement, c'est bien ce salaud d'Homo sapiens qui a eu la peau de son cousin Neandertal ; il y a quelque 30.000 ans.

Ce premier "crime contre l'humanité" était presque parfait, mais une équipe pluridisciplinaire de chercheurs francais et américains vient de révéler un solide et accablant faisceau de présomptions. Jusqu'à présent, cette disparition de nos anciens cousins était plutôt attribuée à leur capacité à s'adapter à des vagues de réchauffement climatique frappant l'Europe.

Confirmation du génocide : Sapiens a bien tué Neandertal !

Mais l'étude de la dispersion des sites occupés par les deux espèces, au moyen d'un algorythme nommé GARP, conçu pour prévoir l'impact des changements climatiques sur la biodiversité révèle la réalité : les Neandertal ont disparu au fur et à mesure de la progression des Sapiens en Europe. Si les ultimes heures du drame ont sonné dans la péninsule ibérique, c'est que les Sapiens ne l'ont envahie qu'en dernier.

Les scientifiques du CNRS possèdent désormais une intime conviction : Sapiens a bouté Neandertal hors de la caverne, c'est sûr, mais aucune arme du crime n'a encore été retrouvée sur un champ de fouille.  

Source : Le Point - Janvier 2009