Mme Bachelot et M. Laporte tiennent également à souligner "les efforts des deux fédérations française et tunisienne qui, au nom de l'amitié entre les deux pays et des valeurs du sport international, ont tenté de prévenir et maîtriser ce type de manifestation".

Les quelque 60.000 spectateurs présents, dont une majorité de Tunisiens, ont accompagné l'hymne français par des sifflets, comme lors des rencontres amicales France-Algérie (octobre 2001) et France-Maroc (novembre 2007).

France équipe de foot les bleus sifflés lors du match France - Tunisie

Les Bleus de l'équipe de France de football sifflés eux aussi !

Juste avant les hymnes, Raymond Domenech, le sélectionneur de l'équipe de France de foot, ainsi que les noms des joueurs français avaient également été pris pour cible. Le plus conspué fut Hatem Ben Arfa, né à Clamart de parents tunisiens, et qui avait opté pour la sélection française malgré les sollicitations de la Fédération tunisienne.

Le match s'est terminé par la défaite de l'équipe tunisienne devant l'équipe de France, sur le score de trois à zéro.

L' UMP et le PS ont également condamné très vivement cette attitude d'une partie du public du Stade de France.

"Il est désolant de voir que des Français aient pu siffler des Français", s'indigne Frédéric Lefebvre, un des porte-parole de l'UMP, dans un communiqué transmis à l'AFP.

"En sifflant les Bleus, c'est aussi des jeunes Français d'origine tunisienne ou algérienne qui sont sifflés. Quand on est adopté par un pays on respecte son hymne national", poursuit le député UMP.

"Les sifflets sont inacceptables", écrit de son côté le secrétaire national du PS Razzy Hammadi dans un communiqué transmis à l'AFP. 

Le premier ministre, François Fillon, a déclaré que les sifflets étaient "insultants pour la France et pour les joueurs" et que "de manière générale, je pense qu'on devrait interrompre les matchs".

Le président de la république, Nicolas Sarkozy a convoqué à 13h aujourd'hui  Jean-Pierre Escalettes, le président de la FFF, Fédération Française de Football , qui lui aussi a déclaré que "il est inadmissible que les hymnes nationaux soient sifflés".

Dernière minute - 13:30  15/10/2008 : L’Elysée annonce par la voix de Roselyne Bachelot, ministre de la Santé de la Jeunesse et des Sports, que tout match où l’hymne national serait sifflé, serait immédiatement suspendu.

Dernière minute - 08:47 16/10/2008 : Le parquet de Bobigny vient d'ouvrir une enquête préliminaire, pour outrages à l'hymne national.
Michèle Alliot-Marie, la ministre de l'Intérieur, nous fait part "de sa profonde indignation", et déclare que l'enquête "pourra s'appuyer sur les images filmées au cours de la rencontre, grâce à des caméras professionnelles implantées dans le cadre du dispositif spécifique demandé par le ministre depuis le printemps 2008 pour les matchs à risques. Les interpellations qui en résulteront déboucheront sur des interdictions administratives de stade".

Source : AFP - Le Point.fr

Hymne, musiques et chansons sur Fncv.com