FNCV Infos et Actualités des Combattants Volontaires

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Le port de la burka islamique en France !

Burka islamisme voile islamique bourkha integrisme musulman

La burka, une simple mode  vestimentaire
ou une extension de l'intégrisme musulman en France

Le port du tchador ou foulard islamique à l'école, a fait débat il y a quelques années et depuis, c'est presque le silence.

Mais, encouragés par la faiblesse des réactions de notre pays pourtant laïc, les fondamentalistes musulmans extrêmistes vont plus loin et c'est ainsi qu'un autre phénomène autrement plus grave apparaît insidieusement: le port de la burka en France.

Alors que nos soldats se battent et meurent en Afghanistan pour défendre les valeurs de liberté, d'égalité et de fraternité, ne voila-t-il pas que certaines femmes vivant sur notre sol, sont contraintes de porter la burqa, dans nos rues même!

Dans le 18e arrondissement de Paris, ou à Creil, et dans d'autres villes de la banlieue parisienne, on commence à voir apparaître des fantômes venus d'un autre âge, des femmes totalement enveloppées d'un linceul noir, leur pauvre regard filtrant un peu de lumière au travers d'une grille de tissu.

Ceux d'entre nous qui demeurent dans nos campagnes, ou dans de petites villes de province, auront du mal à le croire, et pourtant, c'est la triste actualité : la burka arrive en France...

Une juste lutte contre des pratiques moyenâgeuses intégristes

Le président de la République, dans une récente allocution, a évoqué avec force et détermination le sens du juste combat que mène notre armée contre ceux qui prétendent imposer au monde une barbarie moyennâgeuse. Nous devons être tous derrière lui. Mais lorsqu'ils reviendront au pays et qu'ils verront de telles pratiques tolérées sur leur propre sol, que penseront nos soldats?

Que nous avons laissé faire, parce que nous n'avons pas compris que ce qui se joue actuellement, c'est la liberté de nos enfants ?

Ne devons nous pas réagir ?

Infos actualité juin 2009

 

Commentaires

1. Le vendredi 21 novembre 2008, 21:16 par kamilia-31

Ils disent du voile :

Que c’est un signe
de soumission à l’homme
Que ce n’est pas une obligation mais plutôt une tradition.

Que les musulmanes le portent sous la contrainte...

Bref, que des mensonges, des divagations.

Il est vrai que les sociétés ou la pornographie est répandue ont des difficultés à comprendre le sens de la pudeur Musulmane !!!

. . .

La soi-disant libéralisation occidentale de la femme n'est rien d'autre qu'une forme déguisée d'exploitation de son corps et d'avilissement de son âme qui lui enlèvent toute dignité.

La société occidentale prétend avoir élevé le statut des femmes.

Mais en réalité, elle a rabaissé leur statut à celui de concubines et de maîtresses qui ne sont que des instruments aux mains des débauchés et des marchands de sexe qui cachent leur commerce derrière les façades trompeuses de "l'art" et de la "culture".

2. Le vendredi 26 décembre 2008, 23:23 par mdks

@ kamilia-31
"le voile : il est vrai que les sociétés ou la pornographie est répandue ont des difficultés à comprendre le sens de la pudeur Musulmane !!!"
petit un : c'est quoi toutes ces chaînes pornographiques en langue arabe qui polluent ma parabole ?
petit deux : la pudeur musulmane, c'est un mythe. Il suffit de demander aux hommes.

3. Le dimanche 13 décembre 2009, 19:12 par ouimam

Michèle Alliot-Marie: refuser de naturaliser un homme dont l'épouse
porterait le voile intégral

La ministre de la Justice, Michèle Alliot-Marie, a estimé jeudi 10 décembre
2009 qu'il fallait être quot;très ferme sur la question du voile intégral,
préconisant par exemple de refuser la naturalisation à un homme dont l'épouse
serait entièrement voilée.

Interrogée sur LCI sur une éventuelle loi contre la burqa, Mme Alliot-Marie
a répondu qu'il y avait "une mission parlementaire, nous allons attendre ses
conclusions.

Mais il y a un certain nombre de choses a minima sur lesquelles nous devons
être très fermes, a ajouté l'ancienne ministre de l'Intérieur et des
Cultes.

Le véritable problème (du voile intégral) est un problème qui rejoint notre
"vivre ensemble", qui rejoint les valeurs de la République et notamment de la
dignité humaine;, a-t-elle dit.

Quelqu'un qui demanderait, par exemple, une naturalisation française et
dont la femme porterait le voile intégral, c'est quelqu'un qui n'apparaîtrait
pas comme partageant les valeurs de notre pays. Et donc sur quelque chose comme
ça, il faut le refuser;, a-t-elle ajouté.

4. Le mercredi 16 décembre 2009, 14:55 par jessica

alors je viend de visualiser ton site et pour étre sincére avec toi je le trouve trés drôle, tu est trés comique dis donc!!!!
je suis une française donc j'ai le droit de vivre en fance et je porte le sitar!! il ne faut pas confondre burqua, niquab et sitar c pa la même choses!!!!
ensuite tu parle d'une chose dont tu n'as aucune science dessus!!!!
si ça te dérange de voir des femmes comme moi dehors ben écoute reste chez toi ou va vivre dans une campagne (si c pa déjà fait).
tu parle des tes soldats qui vont dans un pays musulmans pour faire la guerre!! on a rien demander!!! occupez-vous de vous même de vos prête pédophile etc etc...si je me permet de te parler c parceque je n'ai pas était musulmane toute ma vie cela fai bientôt 5ans. avant biensûr je sortais en boite je sortai avec les garçon je "profiter" de la vie..mais jai réaliser que ça ne servait a rien et que sur terre on est que de passage!! cette vie sur terre n'est que de passage elle est semblable a un voyageur qui ce repose en dessous d'un arbre a l'ombre...maintenant tu ne peux pas nous reprocher d'avoir une fois et de vouloir pratiquer au mieu notre religion!!!! pourquoi ne rien dire sur les filles qui sortes dehors tels que des prostituée!! peut étre que toi tu préfére pour assouvir à ton plaisir sexuelle...je ne me considére pas en prison bien au contaire je sors quand je veux je fait ce kque je veux!!! mais bon je ne vais pas parler plus logtemps, car tu ne risque pas de me comprendre. en tout cas moi je suis plus heureuse et plus épanouï depuis que je le porte et moi je me bat pour le mettre celle qui se battent pour l'enlever sont en france une minorité et sa je peux te le prouver!!! moi ma famille ma totalement rejetté parceque je porte le voile (ils be savent même pa que je porte le totale!!), parceque je pris et me prosterne devant Dieu le Tout Puissant celui qui nous a créé, parceque je mange plus de porc..pourquoi donc parler de la minorité!! et je peux te dire que des filles comme moi qui se battent pour pratiquer l'islam il y en a plus d'une!!!!!!!
sur ce passe une bonne journné tout de même.

5. Le mercredi 16 décembre 2009, 17:28 par ange

En te lisant, je crois que tu as fait l’école buissonnière…..!

6. Le mardi 19 janvier 2010, 08:38 par elise

Commentaire censuré

7. Le mardi 19 janvier 2010, 08:47 par marcel

en tout cas ça porte le sitar et ça parle le français comme une vache espagnole !!

allez retourne dans ton pays de dégénérés tu y seras à l'abri de nos critiques !!

8. Le mardi 19 janvier 2010, 08:48 par marcel

en tout cas ça porte le sitar et ça parle le français comme une vache espagnole !!

allez retourne dans ton pays de dégénérés tu y seras à l'abri de nos critiques !!

9. Le mardi 19 janvier 2010, 09:34 par ange

Marcel
Comme par enchantement elles débarquent sur le blog et direct sur le billet " Le port de la burka islamique en France !!! "
Une conspiration......Puisqu’elles traitent nos femmes de pûtes et les hommes de pédé…….Elles nous font bien rire lorsqu’elles parlent de " virginité " avant le mariage…..elles sont vierges que devant………..

10. Le mardi 19 janvier 2010, 09:44 par marcel

Ange, c'est quoi son avenir à cette idiote ?

mariage arrangé avec un vieux, pleine chaque année, elle ressemblera à toutes ses consoeurs qui trainent leur 110 kilogs sur des babouches toute la journée avec une dizaine de chiards aux basques.

Elle ressemblera à une bétonnière !! Je soupçonne leurs maris de les transformer ainsi pour éviter qu'on puisse les désirer. beurk !!

11. Le mardi 19 janvier 2010, 12:47 par ange

Denis, marcel, 5/5 vos commentaires et comme elles attaquent fort, voici un commentaire qui ne fera pas plaisir, pourtant réel !!!

D’après certains écrits, les islamistes serait puritain el les femmes musulmanes seraient anti- sexe de nature !!! Quelle hypocrisie…….Pour pouvoir rester vierges avant le mariage les femmes musulmanes pratiquent la sodomie, (même les femmes voilées qui passent inaperçues aux yeux des partenaires….) elles se font aussi touchées en pratiquant des actes qui ne les déflorent pas…… et si la sodomie est interdite en islam par le coran, pourquoi chez eux il y a autant d’homosexuels et de perverses aux lois du Coran.

12. Le mardi 19 janvier 2010, 14:18 par marcel

Je suis pied noir et je peux dire que dans mes jeunes années (Dieu que c'est loin) j'ai débuté ainsi

Comment expliquer que des musulmanes envoient leurs enfants se faire exploser sans expliquer leur geste par une haine de leur mari et de la progéniture qu'il leur a imposé

13. Le mardi 19 janvier 2010, 14:24 par Denis..alias zzaaa

Bravo, marcel...t'as commencé comme cela......ça fait mal...???....!!!..t'a pas honte...!!!...de .t'avoir..fait....Ohhhhhhh..je n'ose y penser....grand dégoutant...Vaaaaaa..!!!!

14. Le mardi 19 janvier 2010, 14:45 par marcel

je vais vous faire rire les gars mais avec une peau d'abricot ...ça glisse tout seul !!

Et ... elles savent remuer comme il faut !!

15. Le mardi 19 janvier 2010, 14:45 par Denis..

Selon ce que j'ai lu, se sont les femmes des intégristes fanatiques qui éduquent les fils jusqu' une douzaine d'années, et leur apprenent la haine de l'occident...

Après il rejoint plus ou moins son père qui doit entretenir cette haine...

Pour envoyer leur progéniture se faire péter, filles ou garçons, ces mères ont autant la haine du Chrétien mécréant depuis des siècles et ...elles sont aussi fanatiques que les hommes quelle suivent pas à pas et mot pour mot.

Nous devons sortir de cette encerclement ...

16. Le mardi 19 janvier 2010, 16:06 par Denis..

Pensez à notre avenir et à celui de nos enfants et petits enfants....et ce qui nous attend....

Voici un lien à regarder

http://www.youtube.com/watch?v=6fXx...

17. Le lundi 25 janvier 2010, 19:42 par declin

Commentaire censuré  Le modérateur

18. Le lundi 25 janvier 2010, 23:18 par marcel

82

A la première lecture de ce post j'ai sursauté. C'était écrit dans un style ambigu et je pense que de le censurer est une sage décision.

19. Le lundi 25 janvier 2010, 23:20 par Denis..

Edifiant sur ce qui attend nos gamines...!!..laisserons nous faire..?

Le mufti d’Australie justifie les viols
La plus haute autorité musulmane d’Australie a justifié le viol d’Australienne non-voilée dans le journal The Australian:« Si vous placez de la viande dans la rue, dans le jardin ou dans un parc sans la couvrir et que les chats viennent la manger… qui doit-on blâmer, les chats ou la viande à l’air ? La viande à l’air, voilà le problème. Si elle (la femme) était restée dans sa chambre, chez elle, portant son voile, aucun problème ne serait arrivé. » On se souvient de la série de viols collectifs racistes qui avaient eu lieu en Autralie en 2000 et 2001 où 70 jeunes filles australiennes avaient été violé par 19 jeunes Libanais. Les propos tenus lors de ces viols sont éloquents: « tu le mérites parce que t’es australienne »,« chiennes blanches », « mécréantes », « sales chrétiennes », « décadentes occidentales ».
Déjà à l’époque, la bande menée par Bilal et Mohammed Skaf s’était revendiquée de l’Islam devant des policiers médusés. Il y a fort à parier qu’avec de tel propos le grand mufti ne voit aucun inconvénient à ce que ce genre de drame se reproduise.

Encore un qui justifie (une fois de plus) la barbarie au nom de sa religion et qui ne manquera pas (cela va de soi) d'hurler à "l'islamophobie" lorsque l'islam sera diabolisé .. alors qu'il ne fait lui même qu'alimenter le discours de tout ceux qui encouragent à la détestation de l'islam voir des musulmans ... Vivement que ce mufti et ses idées barbares finissent dans les poubelles de l'histoire.

20. Le jeudi 28 janvier 2010, 13:21 par marsoin62

Tatun INFO » Archives du Blog » Mariage Musulman, 450 fiancés se ...3 déc. 2009 ... Aicha était la fille d'Abu Bakr, le meilleur ami du prophète et son disciple ... 12 Réponses à “Mariage Musulman, 450 fiancés se marient avec des ... Dite- moi, Dans quelle pays voyez dans un mariage les petits enfants avec le marié, ... qu'elle n'avait seulement 8 ans, c'est une histoire penses-tu, ...
tatun.unblog.fr/.../mariage-musulman-450-fiances-se-marient-avec-des-enfants-plus-petits-queux-en-gaza/ - En cache

21. Le jeudi 28 janvier 2010, 13:54 par Denis..

INFO FRANCE

En trois décennies d'immigration dans les pays occidentaux, l'islamisme extémiste a causé des bouleversements et des ravages sociaux dans chacun de ses pays d'accueil. Aucun autre programme d'immigration n'a rencontré les problèmes de non-assimilation et d'ambiguïté religieuse.

Ainsi donc les extrémistes n’hésitent plus à utiliser l’arme de guerre qu’est le viol en Occident. Parce que nous sommes en guerre et ce sont eux qui nous l'ont déclarée. Ne pas l’admettre, claironner à droite et à gauche le contraire ne retire pas la réalité des faits. Et cette horrible réalité qui prend forme par le viol des femmes occidentales non-musulmanes est une réalité qui s’amplifie et devant laquelle les lâches censés nous alerter et nous protéger se cachent derrière une inacceptable dhimmitude !

Pourtant cet autre élément barbare du djihad qu’est le viol est d’une extrême gravité et d’une grande importance : les femmes ainsi traitées, souillées, insultées et torturées auront du mal à vivre dans la société et à fonder une famille. Et c’est exactement ce que veulent les extrémistes musulmans : on prend la femme de l’ennemi légalement ou on la détruit par le viol. Et c’est ainsi que l’ennemi finira à la longue par être diminué parce que moins nombreux !

Le pire dans tout cela c’est la complicité abjecte de tous ces salopards qui ne veulent surtout pas entendre parler de la vérité ni la voir éclater au grand jour (ce qui nous permettrait de nous protéger!), pour qui ces faits sont insignifiants en fin de compte : on ne va pas sacrifier "la paix" pour si peu ! Et c’est ainsi que les islamistes tissent leur toile partout en Occident, et de faits "insignifiants" en faits "insignifiants", appliquent leur projet qui est d’islamiser le monde entier.

22. Le jeudi 28 janvier 2010, 14:20 par Denis..

PARTOUT DANS LE MONDE NON ISLAMIQUE.

Au Soudan - où les musulmans arabes abattent les musulmans noirs et les Soudanais chrétiens dans un génocide continu - l'ancien esclave soudanais et maintenant activiste des droits de l'homme Simon Deng* explique qu'il était témoin des filles et des femmes violées et que le régime arabe de Khartoum envoie ses soldats pour commettre ces crimes. Dans d'autres rapports, des femmes qui sont capturées par des forces gouvernementales sont interrogées : "êtes vous chrétienne ou musulmanes?" et celles qui répondent chrétiennes, sont violées, leurs seins coupés.

Ce phénomène de violences sexuelles islamiques contre des femmes non-musulmanes occidentales devrait être traité comme une épidémie pressante, violente, répressive. Au lieu de cela, les journalistes, les intellectuels, et les politiciens l'ignorent, le rationalisent, ou diabolisent ceux qui osent en parler.

23. Le jeudi 28 janvier 2010, 14:25 par Denis..

Les circonstances atténuantes du viol en islam : un tabou à 10 000 euros

Alors que Philippe Vardon vient d’être condamné à 10 000 euros d’amende pour avoir fait un lien entre la recrudescence des agressions verbales et sexuelles à l’encontre des françaises et l’islamisation, dans un tract édité par les Jeunesses identitaires, réaliser une mise au point objective sur la question parait nécessaire.

A moins d’habiter les beaux quartiers de Paris, ne pas avoir connu dans son entourage des filles insultées ou agressées par des allochtones relève du mystère statistique. Il est de notoriété publique que les filles vivant en banlieue ne peuvent s’habiller « à la française », soit en jupe, sans risquer de se faire au mieux traitées de « putes » (kahda), au pire d’être agressées.

Ce phénomène, général en Europe dans les pays colonisés, prend ses sources directement dans l’islam radical. Le lundi 17 décembre 2007, Rima Elkoury, journaliste canadienne au magazine La Presse, dans un article intitulé Du voile et du viol s’étranglait de ce qu’on enseigne dans les « centres culturels musulmans » :

« Mets un voile, sinon tu pourrais être violée. C'est ce que l'on recevait comme message jusqu'à tout récemment sur le site Internet du Centre communautaire musulman de Montréal, sous une rubrique visant à informer l'internaute non voilée des supposés dangers liés à sa condition.
Ne pas porter le hijab peut entraîner «des cas de divorce, d'adultère, de viol et d'enfants illégitimes», disait l'avertissement pour le moins ahurissant. On y disait aussi que celle qui enlève son voile voit sa «foi détruite», adopte un «comportement indécent» et sera punie en «enfer». On y traitait aussi la femme occidentale de «prostituée non payée».

La liberté religieuse est une chose. La propagation de propos offensants et sexistes sous couvert de religion en est une autre. Il est tout à fait scandaleux qu'ici même à Montréal, en 2007, on intimide des femmes et des filles avec des idées aussi abjectes que fausses, drapées dans la vertu. Inacceptable qu'on leur fasse croire que ce crime qu'est le viol ait quoi que ce soit à voir avec leur tenue vestimentaire. Car sous couvert de prescription religieuse, on banalise ici un crime grave, on laisse entendre de façon éhontée que la femme violée est responsable de son sort et qu'elle aurait pu éviter tout ça en s'habillant convenablement. » Lire l'intégralité de l'article

Le procureur Montgolfier va-t-il lancer un dépôt de plainte international à l’encontre de madame Elkoury pour avoir terni l’image de l’islam ?

Au cours du jihâd, la femme de l’ennemi fait partie du butin. A ce titre, le musulman dispose de son corps une fois qu’il l’a réduit en esclavage. Le rite malékite, officiel au Maroc et en Algérie, choisi par l’Institut de théologie de la Grande mosquée de Paris, se base sur un ouvrage fondamental : Al-Muwatta’ "synthèse pratique de l’enseignement islamique" de Abdu-llah Mâlik, jurisconsulte médinois du septième siècle appelé communément, excusez du peu, "l’imam des imams". Al-Muwatta’ est tellement populaire chez les musulmans qu’il s’en vend à la Fnac et au Virgin Mégastore, ainsi qu'à la "librairie-boutique" de l'Institut du Monde Arabe.

Voici ce qu’on peut y lire à la page 450 de la traduction de Muhammad Diakho pour les éditions Albouraq :

(1262) 95- « Ibn Muhayriz a rapporté : « j’entrai à la mosquée et à la vue de Abû Sa’îd al-Khudrî, je m’assis près de lui et je lui demandai au sujet de l’éjaculation en dehors de l’utérus. Il me répondit : « Nous quittâmes Médine avec Mahomet dans une expédition contre les Banû al-Muçtaleq. Nous prîmes pour captives les meilleures femmes arabes. Comme nous les désirions, et que nous souffrions de notre célibat, nous avions voulu avancer des rançons en échange des captives, puis de cohabiter avec elles en éjaculant en dehors de l’utérus. Alors, nous nous dîmes : « Ferons nous cela sans le demander à Mahomet qui est parmi nous ? » En le lui demandant il répondit : « Il n’y a pas de mal à faire cela » »

Autre justification de taille de la pratique du viol, les enseignements du Cheik sunnite contemporain le plus influent, Yussuf Al-Qaradawi, animateur vedette d’une émission sur Al-Jazira (La charia et la vie), directeur du Centre européen de la fatwa et de la recherche, structure juridique mère de l’UOIF, dont Tariq Ramadan préface les livres. Ce même Tariq Ramadan qui exprima : « J’éprouve un profond respect pour l’homme [Qaradawi] et le savant et serait le dernier à m’en cacher » Tariq Ramadan in Faut-il faire taire Tariq Ramadan ?, Aziz Zemouri, l’Archipel, 2005, page 135.

« Si l'islam mondial avait un chef, ce serait lui » écrivit Xavier Ternisien (responsable des questions islamiques à la rédaction du Monde) en août 2004 dans un article du quotidien. Quand on sait que le Cheik prescrit de tuer les apostats et les homosexuels, de se lancer à la conquête de l’Europe, il y a, comme le pressent Philippe Vardon, de quoi s’inquiéter.

Son analyse sur les causes du tsunami asiatique en 2005 fut particulièrement odieuse : les victimes méritaient leur sort en raison des « actes d’abominations » pratiqués dans les zones touristiques, qui auraient provoqué la colère d’Allah. A savoir de s'être adonné à la fréquentation des boites de nuits et des plages indonésiennes où les femmes sont logiquement peu vêtues. Pour ce qui est des occidentales violées, souvent par ses coreligionnaires, il tient à préciser leur part de responsabilité : les femmes violées « provocatrices parce que non habillées décemment devraient être punies […] pour qu'elle soit affranchie de la culpabilité, une femme violée doit avoir montré la bonne conduite. »

Autrement dit, une femme occidentale en jupe, en débardeur, ou, comble de l’offense à Allah, en décolleté, ne doit pas s’étonner si elle se fait violer par un musulman.

24. Le jeudi 28 janvier 2010, 14:34 par Denis..

Suite

Récemment, dans un article documenté s'appuyant sur l'observation de plusieurs pays occidentaux, le journaliste israelien Sharon Lapkin a lancé un pavé dans la mare, démontrant la corrélation entre une forte colonisation musulmane et la recrudescence des viols d'européennes et d'australiennes, analyse factuelle à l'appui.

Dans une étude du docteur Patrice Huerre, psychanalyste, directeur médical de la clinique médico-universitaire G. Heuyer (Fondation Santé des Etudiants de France), psychiatre auprès de la Cour d’Appel de Paris, la surreprésentation de la population arabe parmi les violeurs est flagrante.

Dans un document intitulé "Viols et agressions sexuelles en réunion", le docteur donne des statistiques ethniques sur l'origine des agresseurs.


Sur un échantillon de 52 expertises psychiatriques, 52% sont originaires des pays du Maghreb, 20% d’Afrique Noire, les autres sujets étant soit d'origine antillaise, soit issus de l'immigration européenne (Roms inclus), soit issus de familles d’origine française.
Pour le cas des familles issues des pays du Maghreb, plus de 75% des sujets concernés par l’expertise sont nés sur le territoire français. Et leurs parents comme eux mêmes sont d’obédience musulmane.

Pour finir, afin d’éclairer la lanterne du procureur Montgolfier, nous mettons la vidéo d’un reportage de TF1 qui faisait le lien entre le viol et le voile, car en banlieue islamique c’est soit le voile, soit une chance non négligeable d’être violée :

09:50 Publié dans 02 - Connaitre l'islam | Lien permanent | Commentaires (2) | Envoyer cette note | Tags : ump, ps, modem, sarkozy, france, royal, jeunes populaires

25. Le jeudi 28 janvier 2010, 14:53 par Denis..

Arabie Saoudite : une femme enceinte après un viol collectif condamnée à 100 coups de fouet

Rappelons pour mémoire que la loi qui régit l’Arabie Saoudite, le “Vatican” de l’islam, n’est autre que la charia, c’est à dire la loi islamique. Vous savez, cette loi qui découle des enseignements de paix, d’amour et de tolérance de cette «belle» religion de progrès qu’est l’islam.

Un juge saoudien a ordonné que soit condamnée à un an d’emprisonnement et à 100 coups de fouet une femme qui avait été victime d’un viol en réunion.

La jeune femme de 23 ans qui est enceinte suite à cette épreuve aurait été violée après avoir accepté d’être prise en voiture par un homme. Il l’a amenée dans une maison à l’est de la ville de Jeddah où elle a été agressée par lui et quatre de ses amis durant la nuit. Elle a ensuite découvert qu’elle était enceinte et a fait une tentative désespérée d’avortement à l’hôpital du Roi Fahd pour les armées.

Selon Saudi Gazette, elle a finalement «confessé» avoir eu «des rapports forcés» avec ses agresseurs et a comparu devant un juge au tribunal de Jeddah.

Il a jugé qu’elle avait commis un adultère, bien qu’elle ne soit même pas mariée, et a ordonné une peine d’un an de prison qu’elle accomplira dans une prison à l’extérieur de la ville. Elle est toujours enceinte et sera fouettée après avoir accouché.

Source : Daily Mail
Traduction d’extraits Bivouac-ID

26. Le jeudi 28 janvier 2010, 15:10 par Denis..

Remarque,ont se demandera pourquoi nos jeunes vont mourir en Afganistan.!!

Une loi va permettre aux maris afghans d’affamer leurs femmes
Par Melba le 12 juillet 2009

Dernière modification 12/07/09 à 15:47

Vous avez certainement lu ou entendu parler de cette loi en Afghanistan, qui légalise le viol dans le mariage, et interdit aux femmes de quitter le domicile sans permission (lire), loi tout à fait conforme à la charia, acceptée et signée par le Président Karzaï, puis finalement il y avait renoncé suite aux protestations internationales.

Le journal anglais The Indépendant révèle que cette loi doit maintenant repasser avec des modifications devant le parlement Afghan, comprenant un amendement autorisant le mari à affamer sa ou ses femmes, si elles refusent d’avoir une relation sexuelle avec lui.

Le Président Hamid Karzai a ordonné un réexamen de la législation après que The Independent ait révélé cette loi.

Source : The Independant

Les défenseurs de la burka et de l’islam nous expliqueront sans doute bientôt que le jeûne est très bon pour la ligne des femmes…

27. Le jeudi 28 janvier 2010, 17:16 par marcel

86 et suivants :

Remarquable travail de compilation. Chapeau !!

Aprés celà comment trouver que l' islam est une religion d'amour .....et moderne ?

En ce qui concerne le pourquoi aller se faire tuer en Afghanistan, je m'égosille à prôner dans ce blog l'avis de se tirer de ce pays arriéré où l'on a vraiment rien à faire, et tout à perdre en prestige vis à vis de nos français issus de l'immigration.

Selon les dernieres informations, il y aurait une politique de la main tendue envers les talebs, prônée par karzai. Selon mon analyse, c'est que tous se sont aperçu que plus le problème s'enlise, plus la population arrièrée donne raison aux talebs, et que si c'est karzai qui nous dit de foutre le camp, on pourra le faire sans trop perdre la face. On décrètera que l'afghanistan est à présent mur pour s'auto gérer sans présence étrangère. Quand à savoir ce qui se passera aprés je pense que vous le devinez tous.

28. Le jeudi 28 janvier 2010, 17:34 par Aurélie

C'est facile d'effacer les message qui n'interesse pas et qui dise la vérité, les gens deteste la veriter a ce que je vois et bien voila deux messages que je laisse et qui ne sont plus la et oui vaut mieux faire voir l'islam dans le mauvais sans de la chose encore une fois pour dire a tout les gens que l'islam n'est pas forcement pratiquer dans les bon sens il y a ceux qui en font du mal et ceux qui la pratique comme elle doit etre pratiquer, pour les chretiens les pretre pédophile ca ne veut pas dire que tous les pretre font la meme chose juste une paranthese sur ce sujet je veux tout simplement dire qu'il y a les mauvais comme les bon et je parle de France je ne parle pas d'Afganistan ou tout ses pays la .

29. Le jeudi 28 janvier 2010, 18:13 par marcel

Il est un fait frappant que toutes les religions monothéistes qui sont toutes des schismes de la religion originelle dont elles se réclament au départ (la religion Hébraïque), et ont d'autres schismes à l'intérieur de la leur (chrétiens - protestants pour faire court, sunnites et chiites) ont une constante axées sur le "péché" de chair et toutes ses variations.

A croire que ce qui nous occupe une bonne partie de notre vie est quelquechose de si extraordinaire que "Dieu" - qui a certainement d'autres choses à s'occuper, et dont il ne s'occupe justement pas - a l'oeil fixé sur nos attributs masculins ou féminins.

Je ne sais si on trouve encore un recueil des pensées de l'ayatollah khomeini qui s'intitulait "le petit livre vert". essayez de vous le procurer, ça vaut son pesant de beurre salé. Ce pauvre khomeini avait une libido à déraciner un chène !! Tous ses écrits qui valent parole d'évangile en iran ne sont axés que sur le C..... Je me souviens de l'un d'entre eux et je vous le livre tel quel, vous en ferez votre profit ...ou non

Si un homme copule avec sa chèvre, il doit aller se purifier de suite aprés. Il ne devra pas honorer son épouse pendant six jours.

Je ne vous livrerai pas mes pensées qui seraient passible de la censure

     

30. Le jeudi 28 janvier 2010, 18:33 par marcel

Vous trouverez l'essentiel de cette oeuvre majeure du 20ème siècle sur google en tapant "le livre vert khomeini"

ci dessous un extrait - mais le reste est tout à fait aussi savoureux !!

"25. La mère, la sœur et la fille d'un homme qui a été sodomisé par un autre homme ne peuvent pas épouser ce dernier, même si les deux hommes ou l'un des deux étaient impubères; mais si celui qui a subi l'acte ne peut pas le prouver, sa mère, sa sœur ou sa fille pourront épouser l'autre homme.

26. Si un homme qui a épousé une fille impubère la possède avant ses neuf ans révolus et provoque chez elle des traumatismes, il n'a pas le droit de répéter l'acte avec celle-ci.

27. Si l'homme sodomise le fils, le frère, ou le père de sa femme après son mariage, ce mariage reste valide.

28. La femme qui a contracté un mariage continu n'est pas autorisée à sortir de la maison sans la permission de son mari; elle doit être à sa disposition pour chacun de ses désirs, et ne peut pas se refuser à lui sans une raison religieusement valable. Si elle lui est complètement soumise, le mari doit lui assurer sa nourriture, son habillement et son logement, qu'il en ait les moyens ou pas.

29. La femme qui se refuse à son mari est coupable, et ne peut exiger de lui ni nourriture, ni habillement, ni logement, ni rapport sexuel ultérieur; elle garde pourtant le droit au dédommagement si elle est répudiée."

Il n'y a plus rien à dire de plus !!

31. Le jeudi 28 janvier 2010, 18:35 par marsoin62

Aurélie quel bon sens deux sens imposée part la force une religion au autre et l'autre sens rendre en esclavage guerre psychologique en ce faisan passer pour des saint rabésé les droit de la femme part des coup de fouet on et en 2010 il faut parfois ce rappelée part quel trou on et sortie et si vous avez envie de vous mettre une plume ou je pense ne venet pas nous bassinée avec votre moral de reconvertie ne m'étais jamais de ceinture ils on pas prévu de mal vierge

32. Le jeudi 28 janvier 2010, 19:04 par marcel

94

A celui qui a incrusté un pavé qui n'a aucun rapport avec le sujet. Je n'ai pas indiqué de lien ....ni d'image !!

Monsieur le modérateur je ne comprend pas.Gif animal chevre 172221

33. Le jeudi 28 janvier 2010, 19:09 par marcel

SUPER !! Je suis écroulé de rire !! Déjà que je pleurais en relisant le petit livre vert !!

34. Le jeudi 28 janvier 2010, 22:13 par Denis..

Bonsoir à tous..hello, marcel jolie ta chèvre..c'est une jeunette du post ?

Sinon dommage j'ai des articles au top mais ils ne passent pas sur le post..???..comprend pas..??

Koméni..est au top dans la sexualité...c'est à mourir de rire...imager que ce gars était en france et à nos frais...

Citations politiques et philosophiques

Le gouvernement islamique ne peut être ni totalitaire ni despotique, mais constitutionnel et démocratique. Dans cette démocratie, pourtant, les lois ne dépendent pas de la volonté du peuple, mais uniquement du Coran et de la Sunna[4] du Prophète. La Constitution, le Code Civil et le Code Judiciaire ne peuvent s'inspirer que des lois islamiques contenues dans le Coran et transcrites par le Prophète, et elles seules doivent être appliquées scrupuleusement. Le gouvernement islamique est le gouvernement de droit divin, et ses lois ne peuvent être ni changées, ni modifiées, ni contestées.

C'est là que réside la différence radicale entre un gouvernement islamique et les différents gouvernements monarchiques ou républicains où ce sont les élus, les représentants du peuple ou de TÉtat qui proposent et votent les lois, alors qu'en Islam la seule Autorité compétente est le Tout-Puissant et sa volonté divine. Le pouvoir législatif est exclusivement détenu par le Saint Prophète de l'Islam et personne hormis Lui ne peut promouvoir une loi; toute loi qui n'émane pas de Lui est à rejeter. Dans un gouvernement islamique qui se respecte, le pouvoir législatif (Parlement), qui est une des trois composantes de tout système constitutionnel avec l'exécutif et la jurisprudence, est remplacé par un « Conseil religieux de planification » qui transmet à chaque ministère les lois islamiques le concernant, lui indique son programme conformément à la religion et établit à la base de l'ensemble de ces programmes la politique générale de tout le pays.

Le gouvernement islamique est soumis à la loi de l'Islam qui n'émane ni du peuple ni de ses représentants, mais directement de Dieu et de sa volonté divine. La loi coranique, qui n'est autre que la loi divine, constitue l'entité de tout gouvernement islamique et règne immanquablement sur tous les individus qui en font partie. Le Prophète, les califes et les gens du peuple, doivent obéissance absolue à ces lois éternelles du Tout-Puissant transmises aux mortels à travers le Coran et le Prophète, et qui resteront immuables jusqu'à la fin des temps.

En Islam, gouverner signifie uniquement mettre à effet les lois coraniques, autrement dit les lois divines. Ces lois doivent être obéies et exécutées par tous, sans exception, et sans contestation. La loi divine s'applique au chef et au subordonné, à l'employeur et à l'employé. On obéit au Prophète parce que Dieu l'a voulu ainsi. Et on doit obéir aux dirigeants du gouvernement islamique aussi parce que Dieu l'a ainsi voulu. Dans le domaine de la volonté divine tout individu, même s'il s'agit du Prophète, n'a aucun droit d'ingérence. Il n'a d'autre droit, d'autre devoir que l'obéissance.

L'Islam a des préceptes pour tout ce qui concerne l'homme et la société. Ceux-ci procèdent du Tout-Puissant et sont transmis aux hommes par son Prophète et Messager. On est surpris de la majesté de ces commandements qui recouvrent tous les aspects de la vie, de la conception jusqu'à la mise au tombeau!... Il n'y a aucun sujet sur lequel l'Islam n'ait porté son jugement.

Tous les gouvernements du monde reposent sur la force des baïonnettes. Nous ne connaissons aucune monarchie ou république dans le monde d'aujourd'hui qui soit fondée sur l'équité et la raison; elles ne se maintiennent que par l'oppression.

Les dirigeants de notre pays ont tellement été influencés par l'Occident, qu'ils ont réglé l'heure officielle de leur pays d'après celle de l'Europe (Greenwich). C'est un cauchemar!

La guerre sainte signifie la conquête des territoires non musulmans. Il se peut qu'elle soit déclarée après la formation d'un gouvernement islamique digne de ce nom, sous la direction de l'Imam ou sur son ordre. Il sera alors du devoir de tout homme majeur et valide de se porter volontaire dans cette guerre de conquête dont le but final est de faire régner la loi coranique d'un bout à l'autre de la Terre. Mais que le monde entier sache bien que la suprématie universelle de l'Islam diffère considérablement de l'hégémonie des autres conquérants. Il faut donc que le gouvernement islamique soit d'abord créé sous l'autorité de l'Imam afin qu'il puisse entreprendre cette conquête qui se distinguera des autres guerres de conquête injustes et tyranniques faisant abstraction des principes moraux et civilisateurs de l'Islam.

Qui libéra notre pays et notre peuple de la honte du zoroastrisme, si ce ne fut l'armée victorieuse de l'Islam!

Que comprenez-vous de l'accord entre la vie sociale et les principes religieux? Et d'abord en quoi consiste cette vie sociale? Est-ce que ce sont ces foyers d'immoralité qui s'appellent théâtres, cinémas, danse, musique? Est-ce la présence indifférente dans les rues de jeunes gens avides et de femmes aux bras, aux poitrines et aux cuisses nues? Est-ce le port ridicule du chapeau européen ou l'imitation de leurs habitudes de boire du vin? Nous sommes convaincus qu'on vous a fait perdre votre capacité de distinction entre le Bien et le Mal, en échange de quelques appareils de radio, et de ridicules chapeaux occidentaux. On a attiré votre attention sur les femmes dénudées qu'on rencontre dans les avenues et les piscines. Que ces pratiques honteuses prennent fin pour que pointe l'aube d'une vie nouvelle!

L'Europe (l'Occident) n'est qu'un ensemble de dictatures pleines d'injustices; l'humanité

entière doit frapper d'une poigne de fer ces fauteurs de troubles si elle veut retrouver sa tranquillité. Si la civilisation islamique avait dirigé l'Occident, on ne serait plus contraint d'assister à ces agissements sauvages indignes même des animaux féroces.

Si on appliquait pendant une année seulement les lois punitives de l'Islam, on déracinerait toutes les injustices et les immoralités dévastatrices. Il faut châtier les fautes par la loi du talion : couper la main du voleur, tuer l'assassin et non pas le mettre en prison, flageller la femme ou l'homme adultère. Vos égards, vos scrupules a humanitaires » sont plus enfantins que raisonnables. Au terme de la loi coranique, n'importe quel juge réunissant sept conditions : être pubère, croyant, connaître parfaitement les lois coraniques, être juste, ne pas être atteint d'amnésie, ne pas être bâtard ou de sexe féminin, est habilité à rendre la justice dans n'importe quel cas. Il peut ainsi juger et régler en un seul jour vingt procès différents, quand la justice occidentale met plusieurs années à les aborder.

Depuis un siècle que la médecine et la chirurgie européennes ont été introduites en Iran, nos dirigeants ont été si séduits qu'ils en ont oublié notre médecine traditionnelle pour encourager une poignée de jeunes gens inexpérimentés à étudier cette maudite médecine européenne... Et aujourd'hui nous nous rendons compte que des maladies comme le typhus, la typhoïde, etc., ne sont guérissables que par d'anciens procédés indigènes. Il est en outre prouvé que les médecins et chirurgiens européens (occidentaux) sont absolument ignorants en matière d'ostéologie quand des interventions étaient pratiquées avec succès dans les bazars iraniens.

On empêche un jeune garçon ou une jeune fille en pleine effervescence sexuelle de se marier avant sa majorité légale. C'est aller à l'encontre des lois divines. Pourquoi empêcher le mariage des filles et des garçons pubères sous prétexte qu'ils ne sont pas encore majeurs, alors qu'on leur permet d'écouter la radio et de la musique excitante?

La justice islamique est basée sur la simplicité et la facilité. Elle résout tous les différends d'ordre pénal ou civil de la façon la plus commode, la plus élémentaire et la plus rapide qui soit. Il suffit d'un seul juge islamique se rendant dans une ville, accompagné de deux ou trois exécuteurs, d'une plume et d'un encrier, pour rendre son jugement sur n'importe quel cas et le faire mettre immédiatement à exécution. Voyez ce qu'il en coûte actuellement comme temps et comme argent à la société occidentale avec toutes ces procédures judiciaires qui entourent un jugement, au nom de principes étrangers à l'Islam!

Dans un gouvernement islamique, tous les gens sont sous la protection de la loi... Et nul ne peut porter atteinte à leur sécurité, s'introduire dans leurs maisons, les arrêter, les emprisonner ou les exiler, les exécuter sommairement à la suite d'une simple accusation ou d'un soupçon. Dans un tel gouvernement chacun peut s'en remettre entièrement à la loi du Prophète, et aucun juge ou dignitaire ne peut y contrevenir.

On prétend que flageller un coupable, donner 80 coups de fouet à un buveur de vin ou 100 coups de fouet à l'homme ou la femme adultère, lapider la femme adultère si elle est mariée, revient à commettre un acte barbare; mais que condamner à mort un trafiquant d'héroïne n'est que justice.

La foi et la justice islamiques exigent de ne pas laisser survivre, dans le monde musulman, les

gouvernements anti-islamiques ou ceux qui ne se conforment pas entièrement aux lois islamiques. L'instauration d'un ordre politique laïque revient à entraver la progression de l'ordre islamique. Tout pouvoir laïque, quelle que soit la forme sous laquelle il se manifeste, est forcément un pouvoir athée, œuvre de Satan; il est de notre devoir de l'enrayer et de combattre ses effets. Le pouvoir « satanique » ne peut engendrer que la « corruption sur la terre », le mal suprême qui doit être impitoyablement combattu et déraciné. Pour ce faire nous n'avons d'autre solution que de renverser tous les gouvernements qui ne reposent pas sur les purs principes islamiques, et sont donc corrompus et corrupteurs; de démanteler les systèmes administratifs traîtres, pourris, tyran-niques et injustes qui les servent. C'est non seulement notre devoir en Iran, mais c'est aussi le devoir de tous les musulmans du monde, dans tous les pays musulmans, de mener la Révolution Politique Islamique à la victoire finale.

La patrie de l'Islam, une et indivisible, a été morcelée par les agissements des impérialistes et des dirigeants despotiques et ambitieux. Le peuple musulman, un et indivisible, a été divisé en plusieurs peuples. Et quand l'Empire ottoman a lutté pour réaliser l'unité islamique, il a été combattu par le front uni des impérialistes russes, anglais, autrichien et autres, qui le partagèrent finalement entre eux.

Pour assurer l'unité du « peuple musulman », pour libérer la « patrie islamique » de la domination ou de l'influence des impérialistes, nous n'avons d'autre issue que de former un vrai gouvernement islamique, de tout entreprendre pour renverser les autres gouvernements tyran-niques pseudo-musulmans mis en place par l'étranger, et une fois ce but atteint d'installer « Le » gouvernement islamique universel.

Puisque le Tout-Puissant n'a désigné personne nommément pour former le gouvernement islamique en l'absence de l'Imam caché[5] que devons-nous faire? ... Mais si Dieu n'a nommé personne, II a voulu que les vertus qui caractérisent les « gouvernements islamiques » de l'aube de l'Islam jusqu'au règne du douzième Imam soient perpétuées. Ces vertus, ces qualités représentées par « la connaissance parfaite » de la loi et de la justice, sont rassemblées chez de nombreux doctes religieux de notre époque. Si ces doctes s'unissent, ils pourront établir l'autorité qui fera régner la justice universelle. Si un homme compétent, réunissant ces vertus suprêmes, se manifeste pour fonder un vrai gouvernement islamique, c'est qu'il est investi par le Tout-Puissant du même mandat que le Saint Prophète pour guider le peuple; c'est alors le devoir absolu du peuple de lui obéir. Il est faux de penser que les pouvoirs délégués par Dieu au Prophète pour gouverner les fidèles aient été supérieurs à ceux confiés à Ali; il est également inexact de penser que les pouvoirs délégués à Ali ont dû être supérieurs à ceux maintenant délégués aux chefs religieux. Il est évident que les vertus personnelles du Prophète et celles d'Ali ont été au-dessus de celles de tout autre être humain, mais le degré de vertu n'ajoute en rien au pouvoir et à l'autorité d'un gouvernant. Par conséquent, tous les pouvoirs militaires et civils qui ont été confiés par le Tout-Puissant au Prophète et aux Imams le sont aussi au gouvernement islamique actuel.

35. Le jeudi 28 janvier 2010, 22:34 par marcel

99 Denis

Je vois que tu as trouvé le site.

Pour la biquette, oui c'est une jeunette, cadeau du webmaster je crois. Elle n'a pas l'air de se laisser faire. Crois tu que ce soit khomeini dans la poubelle ?

Hein, effarant de lire ces conneries islamiques. Navrant !! C'est un trés bon copain qui m'a fait découvrir ce bouquin dans les années 80. Me rappelle d'avoir passé une soirée inoubliable. Les femmes étaient outrées et les mecs hilares.

Je crois qu'à chaque intervention de convertie qui veut laver plus blanc que blanc, il faudra lui faire lire quelque unes de ces perles islamiques garanties pur sucre !!.

36. Le vendredi 29 janvier 2010, 09:37 par ange

En Belgique et au Luxembourg, c'est tout simple : pas de ségrégation religieuse, mais une simple loi sur la sécurité afin que les personnes, mal intentionnées, ne déjouent pas les caméras de surveillance : Voici le texte de loi belge voté en 2005:

"Hors le temps du carnaval, nul ne peut se montrer masqué ou travesti dans les rues. Sans autorisation de l'autorité compétente, il est interdit sur le domaine public de se dissimuler le visage par des grimages, le port d'un masque ou tout autre moyen, à l'exception du "temps du carnaval".

En France on va créer des commissions, on va discuter (droits de l'Homme, SOS racisme, CRIF, écolos, socialos en manque de programme électoral, les petits enfants de SOS Racisme (si, si, ça existe...) pour finalement aboutir à l'autoriser, sans l'autoriser, tout en l'acceptant sous certaines conditions, pour ne pas froisser nos chers "envahisseurs" au cas ou ils se mettraient en colère...... mais on le dit avec beaucoup de gesticulations ...Et on se moque des Belges...... Mais ils sont moins cons... que nous !!!!!

37. Le vendredi 29 janvier 2010, 12:33 par marcel

101

Nous faisons toujours mieux !! Chez nous c'est carnaval tous les jours !!

38. Le vendredi 29 janvier 2010, 12:56 par ange

Oui marcel, si nous les laissons faire, il faudra mettre la main au "paquet" pour savoir si c’est mâle / femelle….!

39. Le vendredi 29 janvier 2010, 14:13 par marcel

On risquera de trouver peut etre des batons de dynamite !!

.... ou des tapettes à souris !!

40. Le vendredi 29 janvier 2010, 17:01 par Alexandra

Mort de rire vous faites tous pitier ci c'est un de vos loisir favoris vous pouvez continuer, vous savez meme pas de quoi vous parlez !!!

41. Le vendredi 29 janvier 2010, 17:43 par marcel

Pour alexandra, virginie, jessica etc ...

Ci dessous un précepte de votre maître

68. Il est recommandé que la nourrice soit croyante chi'ite, intelligente, pudique et belle; il est par contre déconseillé qu'elle soit faible d'esprit, ne croie pas aux douze Imams, soit laide ou bâtarde ou de mauvais caractère. Il est également déconseillé de choisir pour nourrice une femme qui a un enfant illégitime.

Dans votre cas mesdames vous ne pourrez etre nourrice car vous ètes "faibles d'esprit" !!

42. Le vendredi 29 janvier 2010, 21:41 par Denis..

106..Alors Abdel Marcel..tes chèvres elle t'en donnent du souci...elles se rebellent..t'a pas un gourdin pour les calmer...pire que ma chienne ZAZA...!!..moins intelligente quand mème......faut dire c'est vrai elles manquent de culture elle doivent avoir un yaourt à la place de la cervelle.et comme tu le dis si bien .faible d'esprit...et surement aussi très faible pour aller travailler...!!

43. Le vendredi 29 janvier 2010, 22:10 par Denis..

INFO

Iran : dix personnes, dont une femme, pendues à Téhéran pour meurtre

Dix personnes, dont une femme, ont été pendues mercredi matin à la prison d’Evine de Téhéran, a rapporté l’agence semi-officielle Fars.

“Dix personnes ont été pendues ce matin à la prison d’Evine pour meurtre”, a déclaré le magistrat chargé de l’application des peines, seulement identifié comme le juge Jaberi, cité par Fars.
Il a ajouté que parmi ces personnes, figurait une femme, condamnée à mort pour “avoir tué son mari “.

Selon des associations de défense des droits de l’homme, Fatemeh Hagigat-Pajouh, qui avait contracté un mariage provisoire avec cet homme, avait tué son mari parce qu’il avait violé sa fille de 14 ans.

Source C.S.D.H.I

En Iran, 109 délits sont passibles de la peine de mort par pendaison, décapitation, lapidation ou précipitation du haut d’une falaise (peine réservée aux homosexuels).
Guerre contre Dieu, trahison, espionnage, meurtre, attaque à main armée, trafic de drogue à partir de plus de cinq kilos d’opium, viol, sodomie répétée (ie homosexualité), adultère, prostitution, apostasie et dernièrement « troubles à l’ordre public » sont passibles de la peine de mort en Iran.© WWW.IRAN-RESIST.ORG

Les célébrités iraniens qui ne dénoncent jamais rien les écrivains (Zoyâ Pirzâd, Nahal Tajaddod, Azadeh Kian-Thiébaut, Fariba Adelkhah…), une BDiste , M. Satrapi un tenniswoman, un ex-tennisman rigolo, un peintre mondain, un éditeur, des cinéastes, . Kiarostami, une célèbre productrice de cinéma, un boxeur ou autres grandes gueules iraniennes n’ont jamais mis leur célébrité au service de la dénonciation des violations des droits de l’homme en Iran (exécution des mineurs lapidation, pédophilie dépénalisée).
Shirin Ebadi : prix Nobel de la paix et .. par mots clés sur IRAN-RESIST

Vidéo :

Madjid Kavoussifar - « les héros ne meurent jamais
Avoir sur Bivouac id

44. Le vendredi 29 janvier 2010, 22:18 par marcel

107

Y'a mon z'ami, la chivre ci une saloprie qui li ne veut entendre avec ci z'orilles de lapan et sa queue en forme de fakouss !!

Por l'instant je souis in train di penser à oune soloution ....finale !!

45. Le dimanche 7 mars 2010, 19:38 par djemila ben habib

MISSION PARLEMENTAIRE SUR LE VOILE INTÉGRAL

par Djemila Benhabib, auteure d'un ouvrage critique
"Ma vie à Contre Coran"

Mesdames les sénatrices, Mesdames les présidentes, Mesdames et messieurs les dignitaires,


Chers amis,


Merci mille fois de ce grand honneur que vous me faites,
aujourd'hui, de me consacrer parmi les Femmes debout et
de permettre à ma voix, celle d'une femme de culture
musulmane féministe et laïque de résonner dans cette
prestigieuse institution de la République. Merci à vous,
mes amies de Femmes solidaires et de la Ligue du droit
international des femmes pour votre travail acharné,
permanent et indispensable que ce soit dans les
quartiers, auprès des femmes victimes de violences et
discriminations, des sans papiers ou encore au sein des
politiques et des instances onusiennes. C'est dire que
c'est ici, localement que prend racine le travail pour
les droits des femmes pour se répercuter à l'échelle
internationale. C'est dire aussi que la Marche des
femmes pour la liberté et l'égalité est une et
indivisible. Lorsqu'une femme souffre dans un quelconque
endroit de la planète, c'est notre affaire à toutes et à
tous. Merci de nous faire sentir de mille façons que
nous sommes les maillons d'une même chaîne.

Voilà encore quelques années, je n'aurais jamais imaginé
que ma vie de femme, que ma vie de militante serait si
intimement liée au féminisme et à la laïcité.

Je vous surprendrai peut-être en vous avouant que je ne
suis pas devenue féministe en tournant les pages
du /Deuxième Sexe/, ni en me plongeant dans ce
magnifique roman d'Aragon /Les Cloches de Bâle/, où il
était question entre autres de Clara Zetkin et de Rosa
Luxembourg, deux figures de proue du féminisme et de la
paix dans le monde.

Je ne suis pas devenue laïque en m'abreuvant de Spinoza,
de Ibn Al-Arabi, de Descartes, de Ibn Khaldoun, ou de
Voltaire, mon maître. Absolument pas.

J'aurais pu tourner mon regard ailleurs pour me perdre
dans cette enfance si heureuse que j'ai eue dans une
famille généreuse, cultivée, ouverte sur le monde et sur
les autres, profondément engagée pour la démocratie et
la justice sociale. J'aurais pu m'égarer dans la beauté
de cette ville qu'est Oran où il faisait si bon vivre au
bord de la mer. Cette ville qui a propulsé la carrière
littéraire d'Albert Camus, avec son célèbre roman /La
peste/, jusqu'au Nobel de littérature. J'aurais pu ne
rien voir, ne rien entendre des brimades, du mépris, des
humiliations et des violences qu'on déversait sur les
femmes. J'ai choisi de voir et d'écouter d'abord avec
mes yeux et mes oreilles d'enfant. Plus tard, j'ai
choisi de dire les aspirations de toutes ces femmes qui
ont marqué ma vie pour que plus jamais, plus aucune
femme dans le monde, n'ait honte d'être femme.
Pour vous dire vrai, à l'enfance et surtout à
l'adolescence, je n'ai jamais rêvé de mariage, de prince
charmant, de robe longue, de grande maison, d'enfants et
de famille. Les quelques mariages auxquels j'avais
assisté, en Algérie, me faisaient sentir que la femme
était un objet bien plus qu'un sujet. Inutile de vous
préciser que ma perspective était ultraminoritaire, car
les femmes sont formatées à devenir des épouses puis des
mères dès l'enfance. Je devais avoir, quoi, cinq, six,
peut-être sept ans tout au plus, lorsqu'on me somma de
rejoindre ma grand-mère dans la cuisine, car ma place
naturelle était à mi-distance entre les fourneaux et la
buanderie, de façon à pouvoir faire éclater mes talents
de cuisinière et de ménagère le moment venu.

En 1984, l 'Algérie adopte un code de la famille inspiré
de la charia islamique. J'ai 12 ans à cette époque.
Brièvement, ce code exige de l'épouse d'obéir à son mari
et à ses beaux-parents, permet la répudiation, la
polygamie, destitue la femme de son autorité parentale,
permet à l'époux de corriger sa femme et en matière
d'héritage comme de témoignage, l'inégalité est érigée
en système puisque la voix de deux femmes équivaut à
celle d'un homme tout comme les parts d'héritage.

Question : L'Algérie est-elle devenue musulmane en 1984 ?

Réponse : Je vous la donnerai pendant le débat tout à
l'heure si vous le souhaitez.

Pour ce qui est de la laïcité, j'ai compris sa nécessité
lorsque, au tout début des années 1990, le Front
islamique du salut (FIS) a mis à genoux mon pays
l'Algérie par le feu et par le sang en assassinant des
milliers d'Algériens. Aujourd'hui, on est forcé de
constater que les choses n'ont pas tellement changé.

Trop de femmes dans le monde se font encore humilier,
battre, violenter, répudier, assassiner, brûler,
fouetter et lapider. Au nom de quoi ? De la religion, de
l'islam en l'occurrence et de son instrumentalisation.
Pour refuser un mariage arrangé, le port du voile
islamique ou encore pour avoir demandé le divorce, porté
un pantalon, conduit une voiture et même avoir franchi
le seuil de la porte sans la permission du mâle, des
femmes, tant de femmes subissent la barbarie dans leur
chair. Je pense en particulier à nos soeurs iraniennes
qui ont défilé dans les rues de Téhéran pour faire
trembler l'un des pires dictateurs au monde :
Ahmadinejad. Je pense à *Neda*, cette jeune Iranienne
assassinée à l'âge de 26 ans. Nous avons tous vu cette
image de Neda gisant sur le sol, le sang dégoulinant de
sa bouche. Je pense à *Nojoud Ali*, cette petite
Yéménite de 10 ans, qui a été mariée de force à un homme
qui a trois fois son âge et qui s'est battue pour
obtenir le droit de divorcer. et qui l'a obtenu. Je
pense à*Loubna Al-Hussein* qui a fait trembler le
gouvernement de Khartoum l'été dernier à cause de sa
tenue vestimentaire..

La pire condition féminine dans le globe, c'est celle
que vivent les femmes dans les pays musulmans. C'est un
fait et nous devons le reconnaître. C'est cela notre
première solidarité à l'égard de toutes celles qui
défient les pires régimes tyranniques au monde. Qui
oserait dire le contraire ? Qui oserait prétendre
l'inverse ? Les islamistes et leurs complices ?
Certainement.mais pas seulement.

*Il y a aussi ce courant de pensée relativiste qui
prétend qu'au nom des cultures et des traditions nous
devons accepter la régression, qui confine l'autre dans
un statut de victime perpétuelle et nous culpabilise
pour nos choix de société en nous traitant de racistes
et d'islamophobes lorsque nous défendons l'égalité des
sexes et la laïcité. C'est cette même gauche qui ouvre
les bras à Tarik Ramadan pour se pavaner de ville en
ville, de plateau de TV en plateau de TV et cracher sur
les valeurs de la République.*

Sachez qu'il n'y a rien dans ma culture qui me
prédestine à être éclipsée sous un linceul, emblème
ostentatoire de différence. Rien qui me prédétermine à
accepter le triomphe de l'idiot, du sot et du lâche,
surtout si on érige le médiocre en juge. Rien qui
prépare mon sexe à être charcuté sans que ma chair en
suffoque. Rien qui me prédestine à apprivoiser le fouet
ou l'aiguillon. Rien qui me voue à répudier la beauté et
le plaisir. Rien qui me prédispose à recevoir la
froideur de la lame rouillée sur ma gorge. Et si c'était
le cas, je renierais sans remords ni regret le ventre de
ma mère, la caresse de mon père et le soleil qui m'a vu
grandir.

L'islamisme politique n'est pas l'expression d'une
spécificité culturelle, comme on prétend ça et là. C'est
une affaire politique, une menace collective qui
s'attaque au fondement même de la démocratie en faisant
la promotion d'une idéologie violente, sexiste,
misogyne, raciste et homophobe.

Nous avons vu de quelle façon les mouvements islamistes,
avec la complicité, la lâcheté et le soutien de certains
courants de gauche cautionnent la régression profonde
qui s'est installée au cour même de nos villes. Au
Canada, nous avons tout de même failli avoir les
tribunaux islamiques. En Grande-Bretagne c'est déjà la
norme dans plusieurs communautés. D'un bout à l'autre de
la planète, le port du voile islamique se répand et se
banalise, il devient même une alternative acceptable aux
yeux de certains car c'est tout de même mieux que la burqa!

Que dire de la démission des démocraties occidentales
sur des enjeux primordiaux à la base du vivre-ensemble
et de la citoyenneté tels que la défense de l'école
publique, des services publics et de la neutralité de l'État ?

Que dire des reculs en matière d'accessibilité à
l'avortement ici même en France ?

Tout ça pour dire qu'il est toujours possible de faire
avancer les sociétés grâce à notre courage, notre
détermination et à notre audace. Je ne vous dis pas que
ce sont là des choix faciles. Loin de là. Les chemins de
la liberté sont toujours des chemins escarpés. Ce sont
les seuls chemins de l'émancipation humaine, je n'en connais pas d'autres.

Cette merveilleuse page d'histoire, de NOTRE histoire,
nous enseigne que subir n'est pas se soumettre. Car
par-delà les injustices et les humiliations, il y a
aussi les résistances. Résister, c'est se donner le
droit de choisir sa destinée. C'est cela pour moi le
féminisme. Une destinée non pas individuelle, mais
collective pour la dignité de TOUTES les femmes. C'est
ainsi que j'ai donné un sens à ma vie en liant mon
destin de femme à tous ceux qui rêvent d'égalité et de
laïcité comme fondement même de la démocratie.
L'histoire regorge d'exemples de religions qui débordent
de la sphère privée pour envahir la sphère publique et
devenir la loi. Dans ce contexte, les femmes sont les
premières perdantes. Pas seulement. La vie, dans ses
multiples dimensions, devient soudainement sclérosée
lorsque la loi de Dieu se mêle à la loi des hommes pour
organiser les moindres faits et gestes de tous. Il n'y a
plus de place pour les avancées scientifiques, la
littérature, le théâtre, la musique, la danse, la
peinture, le cinéma, bref la vie tout simplement. Seuls
la régression et les interdits se multiplient. C'est
d'ailleurs pour ça que j'ai une aversion profonde à
l'égard des intégrismes quels qu'ils soient, car je suis une amoureuse de la vie.

Rappelez-vous une chose : lorsque la religion régit la
vie de la cité, nous ne sommes plus dans l'espace du
possible, nous ne sommes plus dans le référentiel des
doutes, nous ne sommes plus dans le repère de la Raison
et de la rationalité si chères aux Lumières. Séparer
l'espace public de l'espace privé en réaffirmant la
neutralité de l'État me semble indispensable, car seule
la laïcité permet de se doter d'un espace commun,
appelons-le un référentiel citoyen, loin de toutes
croyances et de toutes les incroyances, pour prendre en
main la destinée de la cité. Avant de conclure,
permettez-moi de partager avec vous une lettre destinée à l'un de vos élus.

J'ai longuement hésité avant de vous écrire. Peut-être,
par peur d'être perçue comme celle venue d'ailleurs qui
fait indélicatement irruption dans les « affaires
françaises ». Au diable les convenances, je n'ai jamais
été douée pour la bienséance surtout lorsqu'elle est au
service des plus forts, des plus puissants et des plus
arrogants. Puis, s'il avait fallu que je vive en
fonction du regard des autres, je n'aurais rien fait de
ma vie ou si peu. Lorsqu'il s'agit des droits des
femmes, nulle convenance ne doit primer sur l'essentiel.
L'essentiel étant : la liberté, l'égalité et
l'émancipation des femmes. J'entends encore des copines
françaises me dirent avec insistance : parle-lui,
dis-lui, écris-lui. Étrangement, leurs propos me
rappellent le titre de ce magnifique film
d'Almodovar /Parle avec elle/ où dès les premiers
instants, le rideau se lève furtivement, pendant
quelques secondes, sur un spectacle de danse, mettant en
scène le corps d'une femme, celui de Pina Bausch. Elle
qui exprimait si bien dans ses chorégraphies crûment la
violence exercée à l'encontre des femmes.

Monsieur Gérin, c'est à vous que je m'adresse, je
voudrais vous parler, vous dire la peur que j'ai connu
le 25 mars 1994 alors que j'habitais à Oran, en Algérie
et que le Groupe islamique armé (GIA) avait ordonné aux
femmes de mon pays le port du voile islamique. Ce
jour-là, j'ai marché la tête nue ainsi que des millions
d'autres Algériennes. Nous avons défié la mort. Nous
avons joué à cache-cache avec les sanguinaires du GIA et
le souvenir de Katia Bengana, une jeune lycéenne âgée de
17 ans assassinée le 28 février 1994 à la sortie de son
lycée planait sur nos têtes nues. Il y a des événements
fondateurs dans une vie et qui donnent une direction
particulière au destin de tout un chacun. Celui-là, en
est un pour moi. Depuis ce jour-là, j'ai une aversion
profonde pour tout ce qui est hidjab, voile, burqa,
niqab, tchador, jilbab, khimar et compagnie. Or,
aujourd'hui vous êtes à la tête d'une commission
parlementaire chargée de se pencher sur le port du voile intégral en France.

En mars dernier, je publiais au Québec, un livre
intitulé /Ma vie à contre-Coran/ : une femme témoigne
sur les islamistes. Dès les premières phrases, je
donnais le ton de ce qu'est devenue ma vie en termes
d'engagements politiques en écrivant ceci : « J'ai vécu
les prémisses d'une dictature islamiste. C'était au
début des années 1990. Je n'avais pas encore 18 ans.
J'étais coupable d'être femme, féministe et laïque. » Je
dois vous avouer que je ne suis pas féministe et laïque
par vocation, je le suis par nécessité, par la force des
choses, par ces souffrances qui imprègnent mon corps car
je ne peux me résoudre à voir l'islamisme politique
gagner du terrain ici même et partout dans le monde. Je
suis devenue féministe et laïque à force de voir autour
de moi des femmes souffrir en silence derrière des
portes closes pour cacher leur sexe et leur douleur,
pour étouffer leurs désirs et taire leurs rêves.

Il fut un temps où on s'interrogeait en France sur le
port du voile islamique à l'école. Aujourd'hui, il est
question de voile intégral. Au lieu d'élargir la portée
de la loi de 2004 aux établissements universitaires,
nous débattons sur la possibilité de laisser déambuler
dans nos rues des cercueils. Est-ce normal ? Demain,
peut-être c'est la polygamie qui sera à l'ordre du jour.
Ne riez pas. Cela s'est produit au Canada et il a fallu
que les cours (de justice) s'en mêlent. Car après tout
la culture à bon dos lorsqu'il s'agit d'opprimer les
femmes. Ironie du sort, j'ai constaté dans plusieurs
quartiers que les jupes se rallongent et disparaissent
peu à peu. La palette des couleurs se réduit. Il est
devenu banal de camoufler son corps derrière un voile et
porter une jupe, un acte de résistance. C'est tout de
même une banlieue française qui est le théâtre du
film /La Journée de la jupe./ Alors que dans les rues de
Téhéran et de Khartoum, les femmes se découvrent de plus
en plus, au péril de leur vie, dans les territoires
perdus de la République française, le voile est devenu la norme.
Que se passe-t-il ?
La France est-elle devenue malade ?
Le voile islamique est souvent présenté comme faisant
partie de « l'identité collective musulmane ». Or, il
n'en est rien. Il est l'emblème de l'intégrisme musulman
partout dans le monde. S'il a une connotation
particulière, elle est plutôt politique surtout avec
l'avènement de la révolution islamique en Iran en 1979.
Que l'on ne s'y trompe pas, le voile islamique cache la
peur des femmes, de leur corps, de leur liberté et de leur sexualité.

Pire encore, la perversion est poussée à son paroxysme
en voilant des enfants de moins de cinq ans. Il y a
quelques temps, j'essayais de me rappeler à quel moment
précisément, en Algérie, j'ai vu apparaître ce voile
dans les salles de classe. Pendant mon enfance et
jusqu'à mon entrée au lycée, c'est-à-dire en 1987, le
port du voile islamique était marginal autour de moi. À
l'école primaire, personne ne portait le hidjab, ni
parmi les enseignants, ni surtout parmi les élèves.

Voilà 12 ans que j'habite au Québec dont la devise
inscrite sur les plaques d'immatriculation des voitures
est « Je me souviens ». A propos de mémoire, de quoi la
France devrait-elle se souvenir ? Quelle est porteuse
des Lumières. Que des millions de femmes se nourrissent
des écrits de Simone de Beauvoir dont le nom est
indissociable de celui de Djamila Boupacha. C'est peu
dire. Il ne fait aucun doute pour moi que la France est
un grand pays et ceci vous confère des responsabilités
et des devoirs envers nous tous, les petits. C'est
d'ailleurs pour cela qu'aujourd'hui, tous les regards
sont tournés vers votre commission et que nous attendons
de vous que vous fassiez preuve de courage et de
responsabilité en interdisant le port de la burqa.

Pour notre part au Québec, on se souvient qu'en 1961,
pour la première fois dans l'histoire, une femme, une
avocate de surcroît, est élue à l'Assemblée législative
lors d'une élection partielle. Son nom est Claire
Kirkland et elle deviendra ministre. En invoquant un
vieux règlement parlementaire qui exigeait des femmes le
port du chapeau pour se présenter à l'Assemblée
législative, on la force à se couvrir la tête pendant
les sessions. Elle refuse. C'est le scandale.
Un journal titre : « Une femme nu-tête à l'Assemblée législative ! » Elle résiste et obtient gain de cause.

Il faut comprendre par là que nos droits sont des acquis
fragiles à défendre avec acharnement et qu'ils sont le
résultat de luttes collectives pour lesquelles se sont
engagés des millions de femmes et d'hommes épris de
liberté et de justice. J'ose espérer, monsieur
Gérin, que la commission que vous présidez tiendra
compte de tous ces sacrifices et de toutes ces
aspirations citoyennes à travers le monde et les siècles.

A vous chers amis, s'il y a une chose, une seule, que je
souhaiterais que vous reteniez de ces quelques mots,
c'est la suivante. Entre une certaine gauche
démissionnaire, le racisme de l'extrême droite et le
laisser-faire et la complicité des gouvernements nous
avons la possibilité de changer les choses, plus encore
nous avons la responsabilité historique de faire avancer
les droits des femmes. Nous sommes, en quelque sorte,
responsables de notre avenir et de celui de nos enfants.
Car il prendra la direction que nous lui donnerons.
Nous, les citoyens. Nous, les peuples du monde.. Par nos
gestes, par nos actions et par notre mobilisation.
Toutes les énergies citoyennes sont nécessaires d'un
pays à l'autre au-delà des frontières. L'avenir nous
appartient. La femme est l'avenir de l'homme disait
Aragon. S'agissant d'homme, je veux en saluer un présent
aujourd'hui, c'est mon père à qui je dois tout.

Et je finirai par une citation de Simone de Beauvoir : «
On a le droit de crier mais il faut que ce cri soit
écouté, il faut que cela tienne debout, il faut que cela
résonne chez les autres. »
J'ose espérer que mon cri aura un écho parmi vous.

*Djemila Benhabib*

Lettre lue au Palais du Luxembourg, le vendredi 13
novembre 2009, lors de la journée "Femmes debout",
organisée par Femmes Solidaires et la Ligue du Droit
Internationale.

46. Le mercredi 10 mars 2010, 00:21 par Ange n°2

Décidément, la burqa fait couler beaucoup d'encre et de salive. Le seul reproche que l'on peut faire à celles qui le portent c'est le mépris qu'elles font xsemblant d' éprouver envers les hommes, créatures du diable dont il leur faut s'écarter et qu'elles fuient alors comme de vraies diablesses qu'elles sont, elles, lorsque l'un d'eux se risque à leur adresser la parole en tout bien tout honneur, serait-ce seulement pour leur demander un simple renseignement. Sinon, qu'elles se balladent nues ou en burqa, je n'en ai personnellement rien à cirer. Après tout, ce ne sont que de gentilles femmes et comme beaucoup de leurs consoeurs elles sont disposées à se transformer, le cas échéant, en "bêtes de sexe" parfaitement expertes comme toutes bonnes orientales à faire monter les hommes au septième ciel en dépit des apparences. Pour tout dire, rien ne les empêche de faire cocu leurs maris quand les circonstances s'y prêtent d'autant que le voile intégral protège leur anonymat. Et ça je peux en témoigner!

47. Le mercredi 10 mars 2010, 00:21 par Ange n°2

Décidément, la burqa fait couler beaucoup d'encre et de salive. Le seul reproche que l'on peut faire à celles qui le portent c'est le mépris qu'elles font xsemblant d' éprouver envers les hommes, créatures du diable dont il leur faut s'écarter et qu'elles fuient alors comme de vraies diablesses qu'elles sont, elles, lorsque l'un d'eux se risque à leur adresser la parole en tout bien tout honneur, serait-ce seulement pour leur demander un simple renseignement. Sinon, qu'elles se balladent nues ou en burqa, je n'en ai personnellement rien à cirer. Après tout, ce ne sont que de gentilles femmes et comme beaucoup de leurs consoeurs elles sont disposées à se transformer, le cas échéant, en "bêtes de sexe" parfaitement expertes comme toutes bonnes orientales à faire monter les hommes au septième ciel en dépit des apparences. Pour tout dire, rien ne les empêche de faire cocu leurs maris quand les circonstances s'y prêtent d'autant que le voile intégral protège leur anonymat. Et ça je peux en témoigner!

48. Le samedi 24 avril 2010, 19:50 par JC

Arrêter une personne d'autre couleure est un acte de racisme!!!!!
Regardez le code de la route des pays du Magreb?
Nous sommes en République et les lois s'appliquent à tout le monde!!!!!!!!!!!!!!!!!

49. Le mercredi 19 mai 2010, 22:51 par xav

« La loi de séparation des Églises et de l'État est un événement fondateur de la société française du XXe siècle.Adoptée à l'initiative du député socialiste Aristide Briand le 9 décembre 1905, elle est avant tout l’achèvement d’un affrontement violent qui a duré presque vingt-cinq ans et qui a opposé deux visions de la France : la France cléricale favorable au concordat et la France républicaine et laïque. »
texte tiré de http://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_de...
Historique :
Le christ est mort et considéré alors comme dieu ou prophète,
Les évangélistes apôtres enseignent aux peuples de la méditerrané le message du christ
Les premiers chrétien forment alors des communautés de prière quelles que soient leurs origines et des prêtres gnostiques reprennent le flambeau des apôtres. Chaque communauté garde cependant ses traditions bien différentes d’un pays à un autre.
Les religieux arrivent au pouvoir en Europe et déclare cette religion « La Religion à respecter ». Les Gnostiques sont destitués et Iréné de Lyon ne retient et interprète alors les seuls 4 évangiles actuels sur la trentaine existants et jamais diffusés publiquement.
Une communauté bien particulière naît et se politise. Le Catholicisme. Les Royaumes s’en remettent alors aux avis des papes et des religieux sont associés aux rois. Désormais et jusqu ‘en 1905, l’église sera politique avec les dérives que l’on connaît.
La loi de 1905 permet cette rupture et la république devient laïque.
Sauf que…. On ne parle que des églises… et pas des religions. Autrement dit, toute religion autre « qu’églises » peut et a le droit de créer un pouvoir politique. Toute réclamation religieuse et souvent en réalité d’ordre coutumier et d’intérêts personnels, du pays d’origine, fait actuellement l’objet de discutions interminables mettant en péril la laïcité. Je parle très clairement de ceux (mais pas tous) qui veulent la religion (culture) musulmane et la loi de leur dieu prévaloir à l’intérêt général de coutume et de facture judaïque (de part son histoire). N’en déplaise, on est né ici et pas là bas.
La Laïcité d’ordre judaïque par nature a toujours permis la libre pratique des religions dans la limite du bon sens. La démocratie n’empêche pas les guerres mais c’est seulement le bon sens de ceux qui veulent la préserver qui l’empêche. La démocratie forcée dans un pays intégriste et encore plus religieux politiquement, créé le guerre civile, mafias et attentats. La démocratie se construit par sa population volontaire.
Citez un seul pays qui ne soit pas en guerre pour raison religieuse et où n’est est mêlée la religion musulmane ????
Une loi 2010 aurait due être faite en urgence avec séparation de « toute » religion et de l’état.
Toute personne étrangère arrivant sur le sol français devrait signer un contrat de bonne conduite l’obligeant à se conformer aux « traditions » laïques, coutumes locales, lois en vigueurs, conditions de maintien de l’ordre et de la paix et signe de bonne volonté à un intégration à une population déjà issue des mélanges de peuples d’Europe et du Monde qui ont réussis jusqu’à aujourd’hui, par ce principe fondamental, à maintenir tant bien que mal la paix.

50. Le jeudi 20 mai 2010, 08:10 par marcel

114

ça tombe sous le sens et ce post est criant de bon sens !! Ce droit du sol invention de mendès france - maître à penser du grand miteux - équivaut à admettre que parcequ'un cheval est né dans une étable, il est une vache. Le point de départ de ce B....del c'est cette attribution d'office de la nationalité à des gens qui n'ont qu'une patrie allah allah et l'algérie. Qu'on les foutent dehors et on vivra bien mieux et surtout plus tranquilles.

51. Le jeudi 20 mai 2010, 08:25 par marcel

Conférence de presse de racailles emburquées :

"Pour Karima, 31 ans, intégralement voilée depuis 16 ans, "il est impossible de l'enlever". "Je me sens à l'aise dans mon niqab", dit-elle.

Mais, tout en rêvant de Londres et des femmes qui s'y voilent comme elles le souhaitent, elles n'envisagent pas d'émigrer. Najat est française, née en France, de mère française : "Apparemment, je dérange mais ce sont les plus gênés qui doivent s'en aller, je n'ai pas à partir".

"C'est aberrant d'avoir à quitter le pays de la liberté pour pratiquer notre liberté", renchérit Karima.

Elles répètent que ce voile est une prescription coranique, contrairement à ce qu'affirment des responsables de l'islam, à l'instar du Conseil français du culte musulman (CFCM), qu'elles condamnent vivement.

C'est nous les plus génés donc on s'en va !! C'est pas beau de lire ça ?

52. Le jeudi 20 mai 2010, 16:26 par ange

Arrêtons une bonne fois pour toute avec cette burqa…il y en à ras-le-bol , qu’ elles se déguisent et nous en merde plus, nous avons baissé le falzar….

Je viens de lire que certains fonctionnaires de police relèvent qu ’une loi est une absurdité….ils disent et je le site; mettre un timbre-amende pour une contravention au code de la route devient de plus en plus difficile (je ne le crois pas) dans certains endroits ( A nous pas de cadeau ) alors un timbre amende pour un niqab… nous tenons à notre boulot et à la vie, donc je pense que nous nous abstiendront !!!

ils précisent aussi que pas mal de collègues vivent avec des personnes d' origine maghrébine ! Alors.....

D’ un coté nous avons des soldats d’ origine musulmane qui refuse de partir en Afghanistan combattre des frères de même confession religieuse, de l’ autre coté nous aurions des policiers qui cagueraient dans les brailles ! Inadmissible…….

53. Le dimanche 30 mai 2010, 15:46 par ange

Jasmine,
Je viens de lire ton commentaire qui relate que la France sera musulmane à 40% dans 30 ans….. Hélas triste vérité, tu relate aussi l’homosexualité donc je suis particulièrement contre….

Ma chère amie, n’oublie pas que le premier mariage homosexuel a eu lieu au Maroc (pas chez-nous) et qu’ils existent beaucoup d’homos chez les maghrébins…. Ils grouillent pire que des mouches….d’ailleurs une Communauté existe en Algérie ils s’affichent dans la rue sans gène……..

A d'autres pour faire la morale !!!!

54. Le samedi 6 novembre 2010, 20:41 par saint cyrien

on oublie déjà les soldats marocains et algériens qui se sont battus pour la france durand la grande guerre et la deuxieme guerre mondiale .Ces musulmans qui, pour la mére patrie,
ont pris les armes et sont morts en héros contre les hordes prussiennes et nazis.Paix à leur ames

55. Le lundi 22 juillet 2013, 23:00 par JEF

Nous sommes en France et la loi est la même pour tout
le monde même pour les soit disant FRANCAIS qui se convertissent à l'ilslame
S'ils ne veulent pas respecter la loi qu'ils rentrent chez eux ont ne les à pas appeler
et surtout un Français honte à lui