Liste des sites militaires, bases, casernes et régiments supprimés

2009

  • Le 57eme régiment  d'artillerie de Bitche (Moselle, 1138 personnes),
  • Le 601eme régiment de  circulation routière d'Arras (Pas-de-Calais, 730 personnes),
  • La base aérienne  101 de Toulouse,
  • Le 12eme régiment d'artillerie d'Haguenau (664 personnes, Bas-Rhin). Haguenau récupérera en 2009, le 2eme  régiment de hussards de Sourdun (Seine-et-Marne, 895 personnes). 

2010

  • Le 18eme régiment de transmission de Bretteville-sur-Odon (Calvados,  953 personnes),
  • Metz, le 2eme régiment du Génie  (874 personnes).
  • Colmar-Meyenheim (Haut-Rhin) base aérienne 132 (1276 personnes),
  • Illkirch-Graffenstaden (Bas-Rhin) 1er régiment du Génie (1042 personnes), mais récupérerait le 16eme bataillon de chasseurs de Saarburg (Allemagne, 1155 personnes). 

2011

  • La base aéronavale  de Nîmes Garons (1332 personnes)
  • La base aérienne 112  de Reims (1545 personnes)
  • La base aérienne de Taverny (Val-d'Oise, 986 personnes).
  • Le 42è régiment de transmission de Laval (Mayenne, 939 personnes)
  • Le 519è régiment du train de la Rochelle (Charente-Maritime, 992  personnes).

Après 2011

  • Le 517eme régiment du train de Déols (966 personnes, Indre),
  • Le 402eme régiment d'artillerie de Châlons-en-Champagne (Marne, 1046 personnes),
  • Le 8eme régiment d'artillerie de Commercy (Meuse, 849 personnes)
  • La base aérienne 128 de  Metz-Frescaty (Moselle, 2502 personnes),
  • La base aérienne 103 de Cambrai-Haynecourt (Nord, 1364 personnes),
  • La base aérienne 217 de Brétigny-sur-Orge (Essonne, 1955 personnes).    
  • Le 33eme régiment d'infanterie de marine et la base aérienne 365 de la Martinique (650 personnes en tout),
  • La base aérienne 190 et le régiment d'infanterie de marine Pacifique de Polynésie (920 personnes au total). 

Déménagements prévus

  • Le 503eme régiment du train de Martignas-sur-Jalle (Gironde, 1112 personnes) déménage pour Nîmes,
  • Le 1er régiment médical de Chatel Saint-Germain  (Moselle, 1055 personnes) transféré à La Valbonne (Ain).
  • Le régiment de marche du Tchad de Noyon (Oise, 1158 personnes) transféré à Colmar-Meyenheim.
  • Le 1er régiment d'artillerie de marine de Laon-Couvron  (Aisne, 867 personnes) transféré à Chalons-en-Champagne (Marne)
  • Le 7eme bataillon de chasseurs alpins de Bourg-Saint-Maurice (Savoie, 1152) transféré à Varces (Isère).

 

carte-militaire-fermeture-2009-mini, juil 2008 > Pour plus de détail, voir les cartes dynamiques
des fermetures et déménagements de bases militaires,
casernes et régiments avec zoom interactif.
(Graphiques : Idé, ministère de l'Intérieur)

 

Source : premier-ministre.gouv.fr