Le Rafale au standard F2, actuellement en service dans l’armée de l’air et la marine, permet déjà d’assurer les missions de défense aérienne (avec le missile d’interception MICA) et d'attaque au sol (avec le missile de croisière longue portée SCALP-EG et l’armement AASM pour le tir de précision). Le standard F3 apporte les capacités d’attaque anti-navire (avec le missile AM39) et de reconnaissance aérienne (avec la nacelle RECO NG), ainsi  que de dissuasion nucléaire (avec le missile ASMPA).

Le Rafale est un avion omnirôle, opérationnel par tous temps, de jour comme de nuit, conçu pour assurer toutes les missions actuellement accomplies par différents types d’avions de combat à réaction. Existant en versions monoplace et biplace, il est en service dans la marine depuis 2004 et l’armée de l’air depuis 2006.  Le Rafale constituera à terme l’unique avion de la composante aérienne de combat. 120 Rafale ont été commandés à ce jour et 58 ont été livrés (35 à l’armée de l’air et 23 à la marine).

Le premier déploiement opérationnel du Rafale a été effectué à partir du porte-avions Charles de Gaulle en 2004 dans le cadre de l’opération Héraclès (participation française à l’opération Enduring Freedom). Depuis janvier 2005 le Rafale participe à la permanence opérationnelle au-dessus du territoire français. Des Rafale effectuent périodiquement depuis mars 2007 des missions d’appui au sol des troupes engagées en Afghanistan.

La réalisation du Rafale est notamment assurée par les sociétés des groupes Dassault, Thales, MBDA et Safran.