Les fusillés pour l'exemple durant la Grande Guerre 1914-1918Le gouvernement étudie la réhabilitation d'une soixantaine de cas de soldats, sous-officiers et officiers fusillés pour lâcheté devant l'ennemi, durant la guerre de 1914-1918.

Durant la grande guerre, les armées engagées dans le conflit avaient mis en place des tribunaux militaires qui prononcèrent de nombreuses sentences de mort. Le nombre d'exécutions qui eurent lieu dans l'armée française est de l'ordre de six cents. Les motifs des condamnations étaient le plus souvent des abandons de poste en présence de l'ennemi, des mutilations volontaires pour se soustraire au front, des désertions, refus d'obéissance, outrages et voies de fait envers des supérieurs.

Il y eut aussi des fusillés pour l'exemple, à la suite de mutineries et ces condamnations arbitraires et injustes n'honorent pas la justice militaire.

Le cas le plus connu est celui des soldats français qui se mutinèrent à la suite de l'offensive désastreuse de 1917 ordonnée au Chemin des Dames par le général Nivelle, ce qui fut à l'origine de la chanson de Craonne, aux paroles quelque peu antimilitaristes.

Chanson de Craonne 1914 1918 1ere Guerre Mondiale fncvMusique et chanson : La chanson de Craonne (music & song mp3)