Le colonel Erulin - Kolwezi 1978 - Zaire700 paras de la Légion, embarqués à bord d'avions Transall et Hercules 4 C 130 américains, sont largués en deux vagues sous le feu à 250 mètres d'altitude dans le secteur de Kolwezi. En quelques dizaines d'heures, les bérets verts détruisent ou repoussent des forces rebelles dont les effectifs sont estimés à près de 4.000 hommes venus d'Angola à travers la Zambie. Les légionnaires parachutistes libérent les otages et se rendent maîtres de la ville de Kolwezi puis de celle de Metal Shaba et de toute la région. Des militaires marocains et belges participeront aux opérations.

Le bilan est éloquent : deux auto-mitrailleuses détruites, 4 canons, 21 lance-roquettes, 15 mortiers, 38 fusils mitrailleurs et environ un millier d'armes individuelles récupérés. 250 rebelles ont été tués. Des milliers d'autres sont en fuite dans la brousse et retournent en Angola.

La Légion a perdu 5 des siens tués au combat. Un parachutiste belge et un para-commando marocain y ont également laissé la vie. Une vingtaine d'autres soldats ont été blessés.

ZAIRE Sauver Kolvezi - Colonel Erulin (c)1979Cette opération à très haut risque, bien conçue et préparée, décidée au moment opportun, parfaitement exécutée par une troupe très aguerrie, sera un nouveau titre de gloire pour la Légion étrangère et les troupes aéroportées.

En ce trentième anniversaire de "Sauver Kolwezi", quels sentiments cette belle page d'histoire militaire vous inspire-t-elle ?

---

Pour en savoir davantage  :