Les otages du PONANT ont été libérés sains et saufs par les forces françaises

Le PONANT, un voilier de croisière de luxe français, a été intercepté au large de la Somalie, par un groupe de pirates locaux, les "Somali Marines".
Les membres d'équipage du Ponant ayant été pris en otage par les pirates, des négociations se sont engagées avec l'armateur CMA-CGM, qui a accepté de verser une rançon de deux millions de dollars pour les faire libérer.

voilier ponant cma cgm otage somalie  ponant liberation otage somalie

Les otages du Ponant ont été libérés le 11 avril 2008, au large de la Somalie, au terme d'une négociation habilement menée par plusieurs membres du GIGN, le Groupe d’Intervention de la Gendarmerie Nationale.

Après que la rançon eut été versée, les otages libérés et embarqués à bord de la frégate Jean-Bart de la marine nationale, les commandos-marine du commando "Hubert", avec l'accord des autorités somaliennes, se sont aussitôt lancés à bord d'hélicoptères, à la poursuite des pirates qui avaient débarqué en Somalie et tentaient de rejoindre leur refuge terrestre dans une région désertique.

helicoptere marine commando hubertAyant retrouvé les fuyards, les hélicoptères français ont effectué des tirs de sommation et obtenu rapidement la reddition des fuyards. Une partie des sacs contenant la rançon a été récupérée. Les pirates arrêtés ont été conduits manu militari sur la frégate "Jean-Bart". Ils seront remis à la justice française devant laquelle ils devront répondre de leurs agissements criminels. Le voilier récupéré a mis le cap en direction de la base militaire française de Djibouti.

Cet épisode à l'heureux dénouement montre bien à quel point le monde dans lequel nous vivons est devenu dangereux.

otage ponant commando marine hubertQu'en aurait-il été des otages si la France ne disposait pas d'une base militaire puissante à Djibouti , proche de la Somalie, et de forces spéciales parfaitement entraînées à ce type d'opérations ?