FNCV Infos et Actualités des Combattants Volontaires

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Infos FNCV

Toute les infos sur la Fédération Nationale des Combattants Volontaires et la vie des sections...

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche 12 mars 2017

Décorations - OPEX : Nouvelle liste des opérations ouvrant droit à la Carte du Combattant

OPÉRATIONS OUVRANT DROIT À LA CARTE DU COMBATTANT
AU TITRE DES OPÉRATIONS EXTÉRIEURES

~ Mise à jour à la date du 8 février 2017 ~


LA CARTE DU COMBATTANT AU TITRE DES OPERATIONS EXTERIEURES (OPEX) :
Le droit à la carte du combattant au titre des opérations extérieures (OPEX) résulte de la loi du 4 janvier 1993.

Règles d'attribution :

LES BENEFICIAIRES :
Militaires des forces armées françaises ainsi que les personnes civiles qui, en vertu de décisions des autorités françaises ont participé au sein d'unités françaises ou alliées ou de forces internationales, soit à des opérations ou missions menées conformément aux obligations ou engagements internationaux de la France.

OPERATIONS CONCERNEES :
L'arrêté interministériel du 12 janvier 1994 modifié en dernier lieu le 8 février 2017 a fixé les territoires et les périodes à prendre en considération.


Source : DGONAC/DMI/DRR

CGU : Nous utilisons des cookies pour améliorer le fonctionnement, le contenu et la sécurité de notre site. En visitant notre site, et tout particulièrement avant de poster un commentaire, vous reconnaissez avoir lu et accepté nos Conditions Générales d'Utilisation. Merci.

* * *

mardi 3 janvier 2017

2017 : Les voeux du président Alain Clerc

Une belle et heureuse année 2017

Le président, les membres du bureau et du conseil d'administration de la Fédération nationale des combattants volontaires (FNCV) vous présentent  leurs vœux très sincères de santé, de bonheur et de prospérité.

Nous vous souhaitons, ainsi qu'à nos soldats engagés de par le monde, en missions ou en opérations extérieures (OPEX) loin de leur famille, pour assurer la sécurité collective ou qui, vigilants, soldats, gendarmes, policiers, pompiers patrouillent dans nos cités, une bonne et heureuse année 2017.

Bonne année 2017 à tous...


Alain Clerc
Président de la Fédération nationale
des combattants volontaires


CGU : Nous utilisons des cookies pour améliorer le fonctionnement, le contenu et la sécurité de notre site. En visitant notre site, et tout particulièrement avant de poster un commentaire, vous reconnaissez avoir lu et accepté nos Conditions Générales d'Utilisation. Merci.

* * *

jeudi 15 septembre 2016

IMPORTANT : Pour publier un commentaire...

« Je ne suis pas un robot ! »

Pour nos très jeunes internautes ou tout simplement pour ceux qui n'ont pas l'habitude de déposer un commentaire sur ce blog, voici quelques explications pratiques...

Pour déposer un commentaire :
  1. Allez au bas de l'article que vous voulez commenter et cliquez sur "aucun commentaire" ou sur "N commentaire(s)" s'il y en a déjà,
  2. Remplissez les champs du commentaire qui vont s'afficher, cochez impérativement la case : "Je ne suis pas un robot",
  3. Cliquez ensuite sur le bouton "prévisualiser" pour faire apparaître la page suivante, avec le bouton "envoyer", celui du bas de la page, déroulez la page si besoin,
  4. Cochez à nouveau la case : "Je ne suis pas un robot"
  5. Une fois que vous avez tout rempli, éventuellement modifié votre article, cliquez sur "envoyer" celui du bas de la page.

Lire la suite...

lundi 18 avril 2016

Force Barkhane : Les Hussards étrennent leurs quads dans le désert

Ces dernières semaines, la force Barkhane a mené simultanément plusieurs opérations – Ossau au Mali, Montvert au Niger et Labastide au Burkina Faso pour perturber les flux logistiques des groupes jihadistes.

Dans le cadre de l’opération Ossau, qui s’est concentrée dans une région située à l’ouest de Gao, il a été formé un Groupement tactique de reconnaissance (GTR) avec différentes unités spécialisées dans le renseignement et la reconnaissance.

C’est donc dans ce contexte qu’un peloton du 2e Régiment de Hussards (RH), qui appartient à la Brigade Renseignement (BRENS), a utilisé, pour la première fois en opération, les quads qu’il avait reçu à partir de juin 2015.

La nature du terrain (très sablonneux et bordé par des ouadis) et la nécessité d’être à la fois extrêmement mobile et discret ont rendu l’utilisation de ces quads incontournables.

« Alliant légèreté, mobilité et vélocité, ils ont permis au GTR d’atteindre les zones difficiles d’accès. Ils ont également démontré qu’il s’agit d’un moyen particulièrement adapté pour réagir face à un adversaire cherchant à fuir le contact avec la force », explique l’État-major des armées (EMA).

Les quads utilisés par les Chamborant sont fournis par l’industriel américain Polaris. A priori, ils appartiennent à la gamme "Sportsman" .

Source : Zone Militaire

CGU : Nous utilisons des cookies pour améliorer le fonctionnement, le contenu et la sécurité de notre site. En visitant notre site, et tout particulièrement avant de poster un commentaire, vous reconnaissez avoir lu et accepté nos Conditions Générales d'Utilisation. Merci.

* * *

samedi 5 décembre 2015

Décoration : Après l'Opération Sentinelle, bientôt des agrafes pour la Marine

Elles pourraient être baptisées Vigie, Epaulard et Poséidon. 

Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian a remis à Vincennes, trente nouvelles médailles de la Protection militaire du territoire (PMT) avec sa première agrafe concernant l'opération Sentinelle.

Cette décision traduit «le besoin de reconnaissance» des militaires, explique-t-on dans l'entourage du ministre. La prochaine agrafe concernera l'opération Harpie de lutte contre l'orpaillage clandestin en Guyane. La Marine a proposé trois agrafes concernant des missions intérieures permanentes : Vigie pour la protection des frontières maritimes (avec notamment les sémaphores), Epaulard pour la protection de la Force océanique stratégique et Poséidon pour la protection-défense des points sensibles, assurée pour l'essentiel par les fusiliers marins.

La décision de les valider, en instance depuis plusieurs mois, n'a pas encore été prise et l'un des points de blocages semble être l'opération Poséidon. 

De son côté, l'armée de l'air devrait elle aussi proposer des agrafes pour ses missions permanentes de PMT.

Source : Jean Dominique Merchet - Secret Defense


CGU : Nous utilisons des cookies pour améliorer le fonctionnement, le contenu et la sécurité de notre site. En visitant notre site, et tout particulièrement avant de poster un commentaire, vous reconnaissez avoir lu et accepté nos Conditions Générales d'Utilisation. Merci.

* * *

dimanche 22 novembre 2015

Solidarité : Le FGTI, indemnisation des victimes d'attentats terroristes - Paris 13 novembre 2015

= La FNCV vous informe =

Le Fonds de Garantie des victimes des actes de Terrorisme et d’autres Infractions


L’indemnisation des victimes des actes de terrorisme #‎ParisNovember13
La loi du 9 septembre 1986 relative à la lutte contre le terrorisme et aux atteintes à la sûreté de l’Etat a institué un Fonds de Garantie chargé de l’indemnisation des dommages corporels consécutifs à un acte de terrorisme. Ce Fonds est financé par une contribution prélevée sur les contrats d’assurances de biens.

Les personnes indemnisées
L’acte de terrorisme étant survenu en France, toute victime, ainsi que leurs ayants droits, quelle que soit sa nationalité, peut être indemnisée.

Un statut de victime civile de guerre
En tant que victime d’un acte de terrorisme, vous bénéficiez en outre du statut de victime civile de guerre. Les droits et avantages qui en découlent sont contenus dans le code des pensions militaires d’invalidité et des victimes de guerre (attribution d’une pension non cumulable, droit aux soins médicaux gratuits et l’appareillage…).

Pour contacter le FGTI
Fonds de Garantie des victimes des actes de terrorisme et d’autres infractions
64 rue De France
94682 Vincennes Cedex
Tél. : 01 43 98 87 63 (numéro dédié)
victimes13novembre@fga.frwww.fondsdegarantie.fr


Pour en savoir plus : Télécharger le Livret FGTI Paris 13 novembre 2015
Ce document PDF est destiné aux victimes des actes de terrorisme commis à Paris et Saint-Denis le 13 novembre 2015.

#‎VendrediNoirParis‬  |  #‎Vendredi13Paris‬  |  #‎ParisNovember13  |  

* * *

Source : Fncv.com

CGU : Nous utilisons des cookies pour améliorer le fonctionnement, le contenu et la sécurité de notre site. En visitant notre site, et tout particulièrement avant de poster un commentaire, vous reconnaissez avoir lu et accepté nos Conditions Générales d'Utilisation. Merci.

* * *


dimanche 25 octobre 2015

Décorations : Médailles non officielles, commerce et port... Engagés Volontaires !

Médaille des Engagés Volontaires : Une médaille associative, non officielle... Attention aux effets secondaires !

Après mise en demeure, le  Grand Chancelier de la Légion d’Honneur, devant la recrudescence des  insignes et médailles non officielles créés par des personnes privées ou des associations (médaille des Engagés volontaires par exemple) par le décret n°81-1103 du 4 décembre 1981 (journal officiel du 17) a fait ajouter au Code de la Légion d’Honneur des dispositions pénales qui interdisent la création ou la collation par des personnes physiques ou morales privées ou par des personnes morales publiques autres que l’Etat de décorations ou insigne de distinctions honorifiques présentant une ressemblance avec des décorations ou insignes de distinctions honorifiques étrangers.

Est également interdit la création ou l’attribution de grades ou de dignités dont la dénomination présente une ressemblance avec les grades et dignités conférés par la France ou une puissance étrangère (article R171 du code).

L’article R172  interdit et sanctionne le port ou l’usage en public des insignes, rubans et rosettes ou décorations ressemblant à ceux conférés par l’Etat ou qui aura fait usage de grades ou de  dignités dont la dénomination présente une ressemblance avec des grades et dignités conférés par l’Etat.

Enfin l’article R 173 punit tout Français qui aura porté, sans avoir obtenu l’autorisation préalable (article R161), une décoration conférée par une puissance étrangère qui n’aurait pas été conféré par cette puissance étrangère.

Dans sa lettre n°6364/DEF/CAB/SDBC/DECO/E4 du 11 avril 1990 le ministère de la Défense confirmait que » la Médaille des engagés volontaires  ne fait pas partie des décorations officielles françaises. Il existe cependant une barrette en métal blanc portant les mots « Engagé volontaire » qui se porte sur le ruban de la Médaille commémorative  Française de la Guerre 1939 -1945 ».

C’est donc à tort et illégalement que certains décernent ou portent cette décoration.


Alain Clerc
Président de la Fédération nationale
des combattants volontaires


CGU : Nous utilisons des cookies pour améliorer le fonctionnement, le contenu et la sécurité de notre site. En visitant notre site, et tout particulièrement avant de poster un commentaire, vous reconnaissez avoir lu et accepté nos Conditions Générales d'Utilisation. Merci.

* * *

dimanche 17 mai 2015

République Centrafricaine : Plus de questions que de certitudes !

Par le Général d’armée (2S) Bruno DARY

La RCA ? Plus de questions que de certitudes !

Dans les armées, on a l’habitude de dire que « la victoire a cent mères et que la défaite est orpheline ! » Aujourd’hui, avec les événements odieux qui sont reprochés à l’armée de Terre en Centrafrique, le silence qui entoure les multiples commentaires des médias laisse songeur. Et, pour paraphraser Saint-Exupéry, « puisque j’ai été l’un d’eux, je ne renierai jamais les miens quoiqu’ils fassent ! »

Et pourtant, les faits sont loin d’être avérés, car, à y regarder de plus près, l’affaire apporte plus d’interrogations que de certitudes !

La première interrogation concerne la gravité des faits : tous ceux qui connaissent nos soldats sont surpris, car ce genre d’écarts ne correspond vraiment pas à ce que l’on a vu, fait et connu ! En effet, ce qui fait l’une des fiertés de l’armée française et qui la différencie généralement d’autres armées de même rang est justement le comportement de ses soldats, fait de respect du pays où elle intervient, de retenue à l’égard des biens et des infrastructures et de considération vis-à-vis des personnes secourues et de la population ! Alors, l’armée de Terre ou plutôt quelques-uns de ses soldats auraient-ils tellement changé ?

La deuxième interrogation concerne l’action de la hiérarchie, qui a été informée de tels agissements dès juillet 2014 et qui, aussitôt, conformément à nos devoirs, à notre conscience et à la réglementation a lancé une double enquête : l’une, interne à la charge du commandement, l’autre judiciaire, dans la main de gendarmes, officiers de police judiciaire (OPJ), appelés des « prévôts » en opérations extérieures, et en charge, comme en France, de l’action judiciaire ! Or, si rien n’a débouché dix mois plus tard, il reste deux solutions : ou le commandement et la chaîne judiciaire sont complices, ce qui semble plus qu’étonnant ! Ou bien, les faits ne sont pas avérés !

La troisième interrogation concerne ce théâtre d’opération : tous ceux qui ont fréquenté la Centrafrique et Bangui, plus particulièrement depuis l’arrivée des Sélékas en mars 2013, savent que sur place, tout s’achète et se vend, tout s’échange ou se vole : voitures, scooters, vélos, nourriture, essence au litre, alcool de palme, armes et munitions, et bien sûr, drogue et sexe ! Dans ce grand marché ouvert du troc, du stupre, du vice et du crime, des humanitaires ont déjà été dépouillés, une Française a été enlevée, une photographe a été assassinée, le prix d’une vie humaine ne vaut pas plus que quelques rations et on ne compte pas le nombre d’innocents qui ont été brûlés ! Qui peut alors dire avec certitude qui sont les bons et qui sont les méchants ? Qui est le bourreau et qui est la victime ?

La quatrième interrogation porte sur l’échange d’informations ; en effet, celui qui a été engagé sur un théâtre d’opérations extérieures, sait bien que la hiérarchie militaire a des contacts suivis, pour ne pas dire quotidiens, avec tous ceux qui interviennent aussi sur la même zone d’action : autorités locales, monde diplomatique, acteurs économiques, contingents étrangers, représentants de communautés laïques et religieuses, et bien sûr les représentants des organisations internationales et des ONG. Aussi, dès le moindre incident ou en cas de litige ou d’incompréhension, un contact est pris aussitôt par l’intermédiaire d’officiers de liaison. Pourquoi alors, devant la gravité des faits reprochés, ne rien dire et s’en référer à un rapport vers les plus hautes instances de l’ONU ?

La cinquième interrogation concerne les délais : pourquoi attendre plus d’un an, alors que les soldats ont été relevés plusieurs fois, que les contingents ont changé, que les responsables d’alors ne sont plus en poste ? Si les faits incriminés étaient si graves, pourquoi donc ne pas s’adresser au plus tôt et directement à la hiérarchie militaire, pour que les fautifs soient immédiatement confondus ? Ceux qui ont été en Afrique, et peut-être même plus à Bangui qu’ailleurs, savent aussi l’importance prise par la « rumeur ». Quel crédit alors accorder à des enfants et même à des adultes, qui viennent témoigner un an plus tard ? Car, dans ce domaine aussi, l’information et le témoignage s’achètent ou se vendent, plus facilement peut-être qu’un acte sexuel, surtout un an après les faits et devant une caméra !

Et puis une dernière question : comme rien n’est neutre, ni innocent, pourquoi cette affaire sort-elle maintenant ? A qui peut profiter cette dénonciation ?

Qui voulait salir l’image de la France, au moment où s’ouvre le forum de Bangui ? Qui voulait abaisser l’image du ministère, après ses succès commerciaux et sa réussite au sein de la Défense ?

Qui voulait dénigrer les armées, au moment où elles viennent de récupérer plusieurs milliards d’euros pour leur budget ? Qui voulait rabaisser l’armée de Terre, qui vient de lancer sa campagne de recrutement et qui bénéficie de l’effort budgétaire actuel ?

Qui voulait affaiblir le contingent français de Sangaris, alors qu’il conduit actuellement l’opération délicate de transfert de pouvoir à la MINUSCA ?

Parmi toutes ces questions, la seule certitude qui demeure a été prononcée par l’archevêque de Bangui, Monseigneur Nzapalainga, connu pour son courage et reconnu pour son discernement par l’ensemble des communautés laïques et religieuses, lorsqu’il déclara récemment que le comportement de quelques soldats – dont il restait encore à prouver les méfaits – ne devait pas effacer l’action admirable de la France en Centrafrique !

Source : Général d’armée (2S) Bruno DARY

CGU : Nous utilisons des cookies pour améliorer le fonctionnement, le contenu et la sécurité de notre site. En visitant notre site, et tout particulièrement avant de poster un commentaire, vous reconnaissez avoir lu et accepté nos Conditions Générales d'Utilisation. Merci.

* * *

lundi 30 mars 2015

CCV : Nouveaux récipiendaires de la Croix du Combattant Volontaire

= La FNCV vous informe =

Le Journal Officiel - Bulletin Officiel des Décorations, Médailles et récompenses - en date du 19 Mars 2015, publie la liste des nouveaux récipiendaires de la Croix du Combattant Volontaire.

Entre novembre 2014 et février 2015:

-  139 CCV  avec barrette Missions extérieures ont été attribuées, ainsi que 9 au titre de la Guerre 1939/1945.  :

La FNCV adresse ses sincères félicitations et souhaite la bienvenue à nos 148 nouveaux compagnons, dont l'engagement, et les combats qu'ils ont livrés volontairement au péril de leur vie, ont été officiellement reconnus.

Source : FNCV

CGU : Nous utilisons des cookies pour améliorer le fonctionnement, le contenu et la sécurité de notre site. En visitant notre site, et tout particulièrement avant de poster un commentaire, vous reconnaissez avoir lu et accepté nos Conditions Générales d'Utilisation. Merci.

* * *

dimanche 28 septembre 2014

Infos FNCV : Le ravivage de la Flamme, sous l'arc de Triomphe

Nous vous informons que le Ravivage de la Flamme sous l’arc de Triomphe à Paris aura lieu, cette année, le mercredi 22 octobre 2014.

Le rendez-vous est fixé à 17 H 30, dernier délai, au musoir Friedland - Champs Elysées pour le rassemblement des participants et des drapeaux, avant la traversée de la place, derrière la musique des Gardiens de la Paix, et la cérémonie traditionnelle de ravivage sur la dalle sacrée.

Nous espérons un maximum de participants afin de montrer, une fois de plus, que notre Fédération est vivante et active.

Le Secrétaire Général de la FNCV , André ARMENGAU


Un peu d'Histoire...

L'Arc de Triomphe, situé place de l'Etoile devenue place Charles de Gaulle, à Paris, fait partie des monuments nationaux. C'est un haut lieu symbolique depuis que la dépouille du Soldat Inconnu y a été inhumée le 28 janvier 1921.

Sous l'arche, se trouve aussi la tombe du Soldat inconnu de la Première Guerre mondiale. C'est André Maginot, combattant volontaire des corps francs, devenu ensuite ministre de la Guerre, qui est à l'origine du projet d’y installer une "flamme du souvenir". Celle-ci fut allumée pour la première fois le 14 novembre 1923.

Cette flamme éternelle est destinée à commémorer le souvenir des soldats morts au combat. Elle ne s’éteint jamais. Elle est ravivée par des associations d'anciens combattants ou de victimes de guerre.

Ce geste de ravivage à haute signification patriotique a été accompli chaque soir depuis le 14 novembre 1923. Il en est allé de même le 14 juin 1940, jour où l'armée allemande est entrée dans Paris et a défilé sur les Champs Elysées, après avoir contourné l'Arc de Triomphe de la place de l'Étoile, sans passer sous celui-ci, par respect de la Flamme et du Soldat Inconnu qui y repose.

Source : PC FNCV


Retrouvez nous sur Facebook : FNCV.Combattants.Volontaires
Page officielle de la Fédération Nationale des Combattants Volontaires


CGU : Avant de poster un commentaire, vous reconnaissez avoir lu et accepté nos Conditions Générales d'Utilisation.

* * *

jeudi 5 juin 2014

OPEX : Motion FNCV 2014 en faveur des engagés volontaires

= FNCV - MOTION 2014 =

La Fédération Nationale des Combattants Volontaires, réunie en congrès les 20 et 21 mai 2014 à la Grande-Garenne à Neuvy-sur-Barangeon (Cher), demande avec force :

- Qu’au nom de l’équité entre les différentes générations de volontaires, les décrets de 2007 et 2011, relatifs à l’attribution de la croix du combattant volontaire aux appelés et aux réservistes opérationnels, soient adaptés aux conditions actuelles de recrutement et d’emploi des militaires contractuels, afin que ceux qui quittent les armées sans avoir servi comme militaires de carrière puissent, s’ils remplissent les conditions habituelles, se voir décerner la croix du combattant volontaire avec barrette «missions extérieures».

- Que soit effectivement étendu le bénéfice des dispositions de la loi n° 83-605 du 8 juillet 1983 portant création de l’article L.72-1 du Code du service national aux appelés qui, durant leur temps de présence sous les drapeaux, ont souscrit des engagements de courte durée pour servir en missions ou opérations extérieures antérieurement à la parution de cette loi.

- Que les dispositions de l’arrêté n° 80066/DEF/DAJ/D2P/EGL du 10 décembre 2010, fixant la liste des actions de feu ou de combat définies à l'article R. 224 du code des pensions militaires d'invalidité et des victimes de la guerre, soient applicables, pour l’attribution de la carte du combattant, aux opérations antérieures à la parution de ce texte.

Source : FNCV.COM


Retrouvez nous sur Facebook : FNCV.Combattants.Volontaires
Page officielle de la Fédération Nationale des Combattants Volontaires

CGU : Avant de poster un commentaire, vous reconnaissez avoir lu et accepté nos Conditions Générales d'Utilisation.

* * *

samedi 31 mai 2014

Communiqué de la FNCV

= Communiqué de la FNCV =
 
La FNCV, poursuit depuis plusieurs années des démarches pressantes auprès des plus hautes autorités de l'Etat, afin que les combattants de la quatrième génération du feu, ayant servi en Opérations Extérieures, en unités reconnues combattantes durant les périodes exigées, obtiennent la Croix du Combattant, et pour ceux qui remplissent le deuxième critère, celui du volontariat, soient enfin reconnus éligibles à la Croix du Combattant Volontaire.
 
La FNCV, après avoir de haute lutte obtenu satisfaction pour les appelés volontaires et les réservistes opérationnels, a demandé  à ce que les  engagés volontaires à contrat court,  injustement exclus du bénéfice de la CCV OPEX, ce qui constitue une inégalité de traitement inacceptable par rapport aux reservistes opérationnels  par exemple, puissent enfin être éligibles à cette décoration.
 
Les démarches de la FNCV ont, semble-t-il  enfin été entendues et bien comprises en haut lieu. Le dossier est sur le bureau du ministre de la Défense. La décision lui appartient.
Compte tenu du niveau de l'intervenant et de la qualité de l'intervention qui a été faite nous estimons pouvoir  espérer un aboutissement favorable de cette  légitime revendication dans un avenir que nous espérons  proche.
 
Que tous ceux qui sont susceptibles de remplir les conditions requises se fassent connaître au plus vite auprès du siège  de la FNCV, en joignant à leur dossier la fiche de renseignements, afin que leur demande puisse être prise en considération.
 
Cette fiche est téléchargeable sur le site de la FNCV au format PDF.
 
Rejoignez nous!

Le bureau fédéral

Source : FNCV.COM


Retrouvez nous sur Facebook : FNCV.Combattants.Volontaires
Page officielle de la Fédération Nationale des Combattants Volontaires

CGU : Avant de poster un commentaire, vous reconnaissez avoir lu et accepté nos Conditions Générales d'Utilisation.

* * *


mardi 1 avril 2014

Sanctions contre Poutine ! Que l'on se rassure ;-)

Dessert pour tout le monde ;-)

Que l'on se rassure, le président russe Vladimir Poutine échappera certainement à la sanction phare que nous annoncions hier, 1er avril 2014...

Ni la Présidence de la République, ni le Quai d'Orsay ne priveront Vladimir Poutine de dessert, si l'invitation de la Russie, pour les cérémonies du 6 juin (seconde guerre mondiale) puis du 14 juillet (première guerre mondiale) est toujours d'actualité, malgré le différend diplomatique concernant l'Ukraine.

Source : FNCV.COM


Retrouvez nous sur Facebook : FNCV.Combattants.Volontaires
Page officielle de la Fédération Nationale des Combattants Volontaires

CGU : Avant de poster un commentaire, vous reconnaissez avoir lu et accepté nos Conditions Générales d'Utilisation.

* * *

* * *

mercredi 1 janvier 2014

2014 : Les voeux du président Alain Clerc

Une belle et heureuse année 2014

Le président, les membres du bureau et du conseil d'administration de la Fédération nationale des combattants volontaires (FNCV) souhaitent à tous les  compagnons, à nos frères d'armes actuellement en missions ou en opérations (OPEX) loin de leur famille, aux blessés des opérations passées et à tous ceux qui se dévouent pour que notre pays vive libre et en sécurité, une belle et heureuse année 2014 pour eux et ceux qui leur sont chers.


Alain Clerc
Président de la Fédération nationale
des combattants volontaires


Retrouvez nous sur Facebook : FNCV.Combattants.Volontaires
Page officielle de la Fédération Nationale des Combattants Volontaires

* * *

dimanche 10 novembre 2013

Proposition de loi : Les Anciens Combattants de la guerre 1939-1945 à l'honneur...

Le Député de Haute–Corse, Monsieur Sauveur Gandolfi-Scheit a déposé, le 6 novembre 2013, une proposition de loi tendant à honorer les anciens combattants de la guerre 1939–1945 de la Croix de Chevalier de la Légion d’honneur. Cette proposition de loi a été renvoyée à la commission de la défense nationale et des forces armées.

Dans cette proposition, le député demande qu’un quota  exceptionnel de Croix de chevalier de la Légion d’honneur , réservé aux anciens combattants titulaires de l’une des décorations ci–après :

  • croix du combattant,
  • croix du combattant volontaire de la Résistance,
  • croix de la Libération, croix de guerre  1939 -1945,
  • médaille de la Résistance,
  • médaille des évadés,
soit mis à la disposition du ministre délégué chargé des anciens combattants.

* * *

Constatant que la Croix du combattant volontaire (CCV) ne figurait pas parmi ces décorations, la FNCV a pris contact  le 8 novembre 2013  avec Monsieur Gandolfi –Scheidt pour lui signaler cette omission.

Monsieur Gandolfi-Scheit a donné son accord pour ajouter la Croix du combattant volontaire (CCV) parmi les décorations exigées et modifiera sa proposition de loi  en conséquence.

Les anciens combattants, titulaires de la carte du combattant au titre de la guerre de 1939 – 1945, sont encore actuellement plus de 146 000. Il est illusoire de croire  que tous pourront se voir attribuer la Légion d’honneur.

La FNCV a donc, par lettre en date du 9 novembre 2013, suggéré que cette proposition  de  loi concerne en priorité les anciens combattants qui, en plus de la croix du combattant, sont titulaires de la CCV ou des autres décorations précitées. 


Alain Clerc
Président de la Fédération nationale
des combattants volontaires


Retrouvez nous sur Facebook : FNCV.Combattants.Volontaires
Page officielle de la Fédération Nationale des Combattants Volontaires

* * *

- page 1 de 5