FNCV Infos et Actualités des Combattants Volontaires

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Infos FNCV

Toute les infos sur la Fédération Nationale des Combattants Volontaires et la vie des sections...

Fil des billets - Fil des commentaires

samedi 20 avril 2019

Croix du Combattant Volontaire : La CCV avec agrafe « Mission extérieures »

= Communiqué d'Alain Clerc =

Croix du Combattant Volontaire pour les OPEX !

Le mardi 16 avril un groupe de travail, présidé par le directeur de cabinet de la secrétaire d’Etat, constitué d’associations d’anciens combattants et de mémoire avait, à la demande de la Fédération nationale André Maginot (FNAM) et de la Fédération nationale des combattants volontaires (FNCV), inscrit à son ordre du jour l’extension de l’attribution de la croix du combattant volontaire avec agrafe « Mission extérieures » aux engagés volontaire de la 4e génération du feu remplissant toutes les conditions cumulatives exigées de tout temps des engagés et appelés volontaires et des réservistes des autres générations du feu .La FNAM et la FNCV ont été seules à soutenir cette demande.Les représentants de l’ASAF, des CAPG-CATM et de l’UFAC ont manifesté leur opposition.

Les autres associations, dont celles spécifiques aux OPEX, ne se sont pas exprimées.

La Fédération nationale André Maginot et de la Fédération nationale des combattants volontaires continueront donc seules à demander cette reconnaissance politique de l’engagement et du volontariat de ceux qui, en s’engageant alors que rien ne les y contraint, mettent volontairement leur vie à la disposition de la Nation.

Alain Clerc, président de la FNCV, vice-président de la FNAM


* * *

La section du Finistère de la FNCV soutient totalement et sans réserve la position prise par M Alain Clerc au nom de la FNCV et de la FNAM.

Depuis plusieurs années nous nous battons sans relâche avec l’appui des parlementaires du département pour obtenir l’extension de l’attribution de la CCV pour nos camarades engagés volontaires des OPEX. Nous recevons toujours les mêmes réponses négatives de l’administration de la Défense.

C’est insupportable !

Nous l’avons de nouveau affirmé lors de notre AG à la Pointe Saint Mathieu le 6 avril, il y a iniquité de traitement avec les autres générations au feu et il faut désormais   une   décision   éminemment   politique   sur   ce   sujet.   La   Croix   du Combattant   Volontaire   tire   vers   le   haut   le   monde   combattant   du   fait   des conditions d’attribution exigeant des actions au feu. Elle ne peut que contribuer au rayonnement du monde combattant, voire à un meilleur recrutement de nos armées   en   reconnaissant   l’engagement   de   la   4ème  génération   au   feu.

Nous souhaitons par ailleurs que nos camarades de l’ANOPEX, de la FNAME, de l’UNC et de   l’UNP   avec   lesquels   nous   entretenons   d’excellents   liens   sur   le   terrain   se mobilisent   aussi   sur   ce   dossier   qui   est   plus   qu’un   symbole   pour   le   monde combattant : c’est une question d’honneur, de dignité et d’équité vis-à-vis de nos jeunes camarades des OPEX !

Xavier Guilhou Président de la section du Finistère et administrateur de la FNCV

  CGU : Nous utilisons des cookies pour améliorer le fonctionnement, le contenu et la sécurité de notre site. En visitant notre site, et tout particulièrement avant de poster un commentaire, vous reconnaissez avoir lu et accepté nos Conditions Générales d'Utilisation. Merci.

* * *

vendredi 19 avril 2019

FNCV : La Fédération des Combattants Volontaires du Finistère rend hommage aux Marins...

Les membres de la Fédération Nationale des Combattants Volontaires (FNCV) du Finistère se sont retrouvés pour leur Assemblée Générale le samedi 6 avril 2019 à la Pointe Saint Mathieu pour une cérémonie au mémorial « Aux Marins » afin d’honorer le centenaire de la création de la FNCV. 

La cérémonie fut présidée par l’Ingénieur Général Hors Classe (2S) René Stéphan, Président de l’Association « Aux Marins », en présence des députés Jean-Charles Larsonneur et Graziella Melchior, le conseiller régional Marc Coatanéa, Éric Guellec, représentant le maire de Brest, et Patrick Prunier, adjoint au maire de Plougonvelin. 

Plusieurs anciens combattants furent décorés par le Capitaine de vaisseau (h) Xavier Guilhou, Président de la section du Finistère et administrateur national de la FNCV. Il s’agit du Commando Marine René Musiolik  (Croix du Combattant Volontaire – agrafe Indochine), de M Serge Cadelen  (Croix du Combattant - guerre du Golfe), de M Sébastien Malpart  (Croix du Combattant - Liban, RCA, Ex Yougoslavie) et de M Roger Hudry Clergeon (Médaille Outre-mer / agrafe Tchad). Les insignes de porte-drapeau furent aussi remis officiellement à M Benjamin Lecup .

Puis la cérémonie s’est poursuivie avec le dévoilement au Cénotaphe du portrait de Gérard Quelven, sous marinier mort pour la France, par sa sœur Madame Christiane Martial, chevalier de la Légion d’Honneur, Médaille Militaire et Croix du Combattant Volontaire 39/45 et Indochine. 

 > Retrouvez les actualités de la section sur notre site www.fncv29.fr... 

Merci pour votre appui en termes de communication afin de faire rayonner au niveau national nos modestes contributions du « bout de la terre ».

Source : Xavier GUILHOU

CGU : Nous utilisons des cookies pour améliorer le fonctionnement, le contenu et la sécurité de notre site. En visitant notre site, et tout particulièrement avant de poster un commentaire, vous reconnaissez avoir lu et accepté nos Conditions Générales d'Utilisation. Merci.

* * *

lundi 24 décembre 2018

Bonnes fêtes de fin d'année à tous...

La FNCV vous souhaite de bonnes fêtes de fin d'année...

Et de bons réveillons à tous...

Et de bon réveillons à tous... Avec modération ;-)

Avec modération ;-)

Infos FNCV


CGU : Nous utilisons des cookies pour améliorer le fonctionnement, le contenu et la sécurité de notre site. En visitant notre site, et tout particulièrement avant de poster un commentaire, vous reconnaissez avoir lu et accepté nos Conditions Générales d'Utilisation. Merci.

* * *

lundi 17 décembre 2018

FNCV : Décès de André Armengau, Secrétaire Général de la Fédération

Décès de André ARMENGAU

* * *

Secrétaire Général de la Fédération Nationale des Combattants Volontaires


La Messe de Funérailles de M. André ARMENGAU

aura lieu le Vendredi 21 décembre 2018 à 14h30

Église Saint-Nicolas-du-Chardonnet
23, rue des Bernardins
75005 Paris




Infos FNCV

CGU : Nous utilisons des cookies pour améliorer le fonctionnement, le contenu et la sécurité de notre site. En visitant notre site, et tout particulièrement avant de poster un commentaire, vous reconnaissez avoir lu et accepté nos Conditions Générales d'Utilisation. Merci.

* * *

dimanche 16 décembre 2018

Dispositions statutaires : Du nouveau pour les militaires en activité et leurs soldes

= INFORMATION =

Au journal officiel du 9 décembre 2018 est paru le décret n° 2018-1099 du 7 décembre 2018 qui fixe les modalités de reclassement consécutives à la transposition du protocole relatif aux parcours professionnels, carrières et rémunérations applicables aux sous-officiers et officiers mariniers de carrière des armées et du soutien technique et administratif de la gendarmerie nationale et à certains sous-officiers et personnel militaire de rang équivalent. 

Ce décret ainsi que les dispositions réglementaires qu'il modifie peuvent être consultés sur le site Légifrance :

La FNCV vous souhaite de bonne fêtes de fin d'année ;-)

Source : Infos FNCV

CGU : Nous utilisons des cookies pour améliorer le fonctionnement, le contenu et la sécurité de notre site. En visitant notre site, et tout particulièrement avant de poster un commentaire, vous reconnaissez avoir lu et accepté nos Conditions Générales d'Utilisation. Merci.


* * *


samedi 1 décembre 2018

Gilets Jaunes : L'Arc de Triomphe profané - Les limites du droit à manifester !

= COMMUNIQUE  FNCV =

L'Arc de Triomphe profané - Où sont les limites de la libre expression ?


La Fédération nationale des combattants volontaires (FNCV), issue et représentative des volontaires qui, en tout temps et en tous lieux, ont accepté de risquer leur vie au sein de nos armées et des Forces de la Résistance alors que rien ne les y contraignait, peut comprendre la souffrance sociale que certains compatriotes ressentent et expriment lors de manifestations de Gilets Jaunes.

Mais elle s’insurge et déplore que des individus asociaux s’en prennent à l’Arc de Triomphe, au Tombeau du Soldat Inconnu et à la Flamme qui symbolisent l’hommage que nous rendons à tous ceux qui ont donné leur vie pour qu’aujourd’hui nous puissions vivre dans un pays libre, et conserve l’espérance que nous avons en l’avenir de notre Nation.

Elle déplore qu’une telle ignominie ait pu avoir lieu et demande instamment que des mesures soient prises pour qu’un tel scandale ne puisse se renouveler.

Elle exige que les vandales soient recherchés, identifiés et punis avec la plus extrême rigueur.

Source : FNCV - Image BFM-TV

CGU : Nous utilisons des cookies pour améliorer le fonctionnement, le contenu et la sécurité de notre site. En visitant notre site, et tout particulièrement avant de poster un commentaire, vous reconnaissez avoir lu et accepté nos Conditions Générales d'Utilisation. Merci.

* * *

vendredi 30 novembre 2018

1914-1918 : Monument aux morts de la Grande Guerre de la Ville de Paris au Père Lachaise

Le dimanche 11 novembre 2018, à l’occasion du centenaire de l’Armistice, la maire de Paris, Anne Hidalgo, a inauguré le premier monument aux parisiens de la Première guerre mondiale sur le mur d’enceinte du Père-Lachaise.

Aucune plaque, stèle ou sculpture? que ce soit au sein des mairies d’arrondissement ou dans les établissements scolaires, entreprises et édifices religieux, ne rassemblait, jusqu’à présent, l’intégralité des noms des victimes parisiennes de la « Grande Guerre », 

Cette absence est désormais comblée avec la création du Monument aux 94 415 parisiens tombés dans les combats de la Première Guerre mondiale. Apposé sur le  mur d’enceinte du cimetière du Père Lachaise, le long du boulevard de Ménilmontant, dans le 20e arrondissement, cette ligne « bleu horizon » de 280 mètres de long, incarne le trait d’union entre les Parisiens, l’histoire de Paris et la mémoire collective des Français.

En complément essentiel de ce Monument, un mémorial virtuel rappelle les parcours de ces Parisiens Morts pour la défense de leur pays.

Le site « 14-18 Monument aux Morts de la Grande Guerre - Ville de Paris », dont Le lien figure ci-après, est destiné à diffuser auprès du public les noms des soldats « Morts pour la France » inscrits sur les livres d'or conservés dans les mairies d'arrondissement de Paris :

Site : 14-18 Monument aux Morts de la Grande Guerre - Ville de Paris

Christian BENAMOR - FNCV


CGU : Nous utilisons des cookies pour améliorer le fonctionnement, le contenu et la sécurité de notre site. En visitant notre site, et tout particulièrement avant de poster un commentaire, vous reconnaissez avoir lu et accepté nos Conditions Générales d'Utilisation. Merci.

* * *

dimanche 25 novembre 2018

Infos FNCV : Création du site Internet de la Section du Finistère...

Fédération Nationale des Combattants Volontaires : Nos sections...

FNCV29.FR : Le site web de la section du Finistère...

Mesdames, Messieurs,

Nous avons le plaisir de vous signaler la mise en ligne du site d’information de la section du Finistère de la FNCV : www.fncv29.fr

 Il vous suffit de cliquer sur le lien ci-dessus pour découvrir la vie de la section et leurs engagements sur le terrain.

Nous vous en souhaitons bonne réception et bonne navigation.

Secrétariat FNCV

Fédération nationale combattants volontaires
9 rue de Mazagran
75010 Paris
B.P. 33 – 75462 Paris Cedex 10
Tél. : 01 47 70 01 69

CGU : Nous utilisons des cookies pour améliorer le fonctionnement, le contenu et la sécurité de notre site. En visitant notre site, et tout particulièrement avant de poster un commentaire, vous reconnaissez avoir lu et accepté nos Conditions Générales d'Utilisation. Merci.

* * *

vendredi 14 septembre 2018

Guerre d'Algérie : Responsabilité de l’Etat dans la mort de Maurice Audin ?!

Le Président de la République, Emmanuel Macron, a décidé de reconnaître la responsabilité de l’Etat dans la mort de Maurice Audin, mathématicien, membre du parti communiste algérien, militant de l’indépendance de l’Algérie.

Maurice Audin apportait son aide aux poseurs de bombes qui ensanglantaient la ville d’Alger et aux rebelles algériens du FLN qui combattaient la France et son armée.

Arrêté le 11 juin 1957, sur ordre du gouvernement de l’époque qui avait donné aux armées les pouvoirs les plus étendus pour prendre toutes les mesures exceptionnelles commandées par les circonstances, en vue du rétablissement de l'ordre, de la protection des personnes et des biens et de la sauvegarde du territoire et mener ce qui a été appelé la « Bataille d’Alger » Maurice Audin, a disparu sans laisser de traces.

Après l’indépendance de l’Algérie plus de 500 militaires français ont été enlevés par l’armée algérienne et n’ont jamais été retrouvés. D’autres, des harkis notamment, ont été torturés à mort alors qu’ils étaient sans défense.

Même si le Président de la République ne s’estime pas dans l’autoflagellation, force est de constater qu’il oublie de se replacer dans le contexte de l’époque.

Nous attendons donc qu’il exige réciproquement des autorités algériennes la reconnaissance des exactions commises par leur armée envers ces militaires, disparus alors que la guerre était terminée.

Fédération Nationale des Combattants Volontaires - La Rédaction

CGU : Nous utilisons des cookies pour améliorer le fonctionnement, le contenu et la sécurité de notre site. En visitant notre site, et tout particulièrement avant de poster un commentaire, vous reconnaissez avoir lu et accepté nos Conditions Générales d'Utilisation. Merci.

* * *

mercredi 22 août 2018

Venezuela : Pays de millionnaires, mais ...

Les États-Unis vont envoyer un navire hôpital au large de la Colombie pour soigner les réfugiés vénézuéliens.

Les États-Unis vont envoyer un navire hôpital au large des côtes de la Colombie pour soigner les nombreux réfugiés Vénézuéliens.

Et pour cause, au regard de l’inflation galopante [1.000.000 % d’ici la fin de l’année, selon les estimations] qui caractérise l’économie du pays. Ainsi, le salaire minimum est de 5,9 millions de bolivars, soit de quoi acheter un kilo de viande. Avec 90% de la population vivant sous le seuil de pauvreté, cette débâcle économique a déjà fait fuir, selon les chiffres de l’ONU, 2,3 million de Vénézuéliens depuis 2016, notamment vers la Colombie et le Brésil.

Et cela donne lieu à des tensions, comme le 18 août 2018, dans l’État brésilien de Roraima, où des camps de réfugiés vénézuéliens ont été attaqués par les locaux après l’agression présumée d’un commerçant. En réponse, Brasilia a annoncé l’envoi de renforts militaires à la frontière avec le Venezuela.

Avec les troubles au Nicaragua et le désastre économique au Venezuela, l’Amérique du Sud est confrontée à des tensions migratoires de plus en plus marquées. Certains pays ont pris des mesures fermes, comme l’Équateur et le Pérou, où 20.000 Vénézuéliens sont entrés au cours de ces derniers jours.

Mais c’est la Colombie qui est l’un des pays les plus concernés, avec la présence de plus de 800.000 Vénézuéliens bénéficiant d’un droit de séjour temporaire. Et Bogota a du mal à faire face à cet afflux de réfugiés, en particulier dans le domaine sanitaire.

D’où l’annonce faite par le secrétaire américain à la Défense, James Mattis, lors de sa tournée en Amérique du Sud, cette semaine, selon laquelle les États-Unis envisageaient d’envoyer, au large de la Colombie, le navire hopital USNS Comfort, dans le cadre d’une « mission humanitaire ».

Pouvant accueillir des hélicoptères d’évacuation sanitaire et de transport lourd lui donnant la capacité d’installer des hôpitaux de campagne, cet ancien pétrolier civil converti en navire-hôpital en 1987 a une capacité totale de 1.000 lits. Il dispose de 12 salles d’opérations, d’une unité de soins intensifs et d’une pharmacie.

Toutefois, ce déploiement de l’USNS Comfort n’a pas manqué d’être critiqué… Ainsi, Evo Morales, le président de la Bolivie, a dit y voir le début d’une opération militaire américaine contre le Venezuela.

« Nous condamnons l’opération secrète des États-Unis qui vise à envahir l’Amérique latine avec l’excuse d’une ‘aide humanitaire’ pour nos frères vénézuéliens et l’envoi d’un navire du Pentagone en Colombie. L’USNS Comfort, capable de transporter des hélicoptères de guerre, est une menace contre le Venezuela », a en effet affirmé, sans rire, M. Morales, via Twitter.

Le 17 août, M. Mattis a indiqué que le nouveau président colombien, Ivan Duque, avait accepté le déploiement de l’USNS Comfort, lors d’une discussion ayant eu lieu dans la matinée.

« Non seulement ils [les Colombiens] en ont accepté le principe mais ils ont aussi donné des détails sur la meilleure façon de concevoir la mission dans la région », a indiqué M. Mattis. « Nous n’envoyons pas de soldats, nous envoyons des médecins », a-t-il par ailleurs insisté.

« Nous allons aller là où le besoin est le plus grand », a précisé le chef du Pentagone, en excluant, évidemment, tout déploiement de l’USNS Comfort dans les eaux vénézuéliennes. Ce navire pourrait toutefois se rendre dans d’autres pays sud-américains, également confrontés au problème des réfugiés.

Source : Zone Militaire

CGU : Nous utilisons des cookies pour améliorer le fonctionnement, le contenu et la sécurité de notre site. En visitant notre site, et tout particulièrement avant de poster un commentaire, vous reconnaissez avoir lu et accepté nos Conditions Générales d'Utilisation. Merci.

Ndrlr : Déjà en proie à une crise économique et financière sans précédent le Venezuela, vient de subir  mardi après-midi, un fort séisme de magnitude 7,3, heureusement, semble-t-il sans faire de victime...

* * *

dimanche 3 juin 2018

Infos FNCV : Du nouveau pour la carte du combattant AFN

Carte du Combattant aux militaires français en Algérie de 1962 à 1964... 

Par un communiqué daté du 27 mai 2018, Mme Geneviève DARRIEUSSECQ, secrétaire d’État auprès de la ministre des armées, a annoncé que le Premier ministre avait décidé d’attribuer, dans le cadre du projet de loi de finances pour 2019, aux militaires français déployés sur le territoire algérien entre le 1er juillet 1962 et le 1er juillet 1964, la carte du combattant.

Cette demande était portée depuis plusieurs années par notre fédération.

La FNCV a participé aux divers groupes de travail dont  les travaux ont permis cette avancée.

La retraite du combattant étant payée à terme échu le premier versement interviendra en juillet 2019.

Alain CLERC, président FNCV


CGU : Nous utilisons des cookies pour améliorer le fonctionnement, le contenu et la sécurité de notre site. En visitant notre site, et tout particulièrement avant de poster un commentaire, vous reconnaissez avoir lu et accepté nos Conditions Générales d'Utilisation. Merci.

* * *

jeudi 18 janvier 2018

Barkhane : Attaque par véhicule piégé, trois militaires français blessés

La date de cette attaque ne doit rien au hasard. Le 11 janvier 2018, cinq ans après le début de l’opération Serval, au Mali, un véhicule de l’avant blindé (VAB) français a été la cible d’un VBIED (Vehicle Borne Improvised Explosive Devices) alors qu’il faisait partie d’un convoi circulant entre Ménaka et Indélimane, près de Gao.

L’explosion a fait trois blessés parmi les occupants du VAB, dont un sérieusement touché. Ce dernier a été rapatrié dans la nuit pour être admis dans un hôpital d’instruction des armées (HIA). Son pronostic vital ne serait pas engagé.

Le mode opératoire de cette attaque, vraisemblablement commise soit par le Jamaat Nosrat al-Islam wal-Mouslimin (Groupe pour le soutien de l’islam et des musulmans – GSIM), qui réunit plusieurs groupes jihadistes sous l’autorité de Ilyad ag Ghaly, soit par l’État islamique pour le grand Sahara (EIGS), est plutôt rare au Mali.

Selon les données disponibles, et avant celle contre Barkhane, la dernière attaque ayant utilisé un VBIED remonte au 18 janvier 2017. Ce jour-là, un véhicule rempli d’explosif avait visé, à Gao, le Mécanisme Opérationnel de Coordination (MOC), c’est à dire l’organisme chargé d’organiser les patrouilles conjointes entre les ex-rebelles touareg et les miliciens pro-gouvernementaux prévues par l’accord de paix d’Alger. Cet attentat, qui fit plus de 60 tués, avait été revendiqué par le groupe al-Mourabitoune, intégré désormais au GSIM.

Quoi qu’il en soit, cette attaque contre la force Barkhane est survenue au lendemain de l’arrestation, à Menaka, de plusieurs « membres de groupes armés terroristes sévissant dans cette région frontalière du Niger » par les militaires français.

« Dans le strict respect du droit international, les commandos ont procédé à des fouilles permettant de saisir de l’armement, du matériel et des documents. Des personnes ont également été capturées afin de lever le doute sur leur contribution aux actions des groupes armés terroristes de cette région », a expliqué l’État-major des armées.

Source : Zone Militaire

Finalement, l’État islamique dans le Grand Sahara (EIGS) a envoyé, le 12 janvier 2018, un communiqué à l’agence de presse mauritanienne ANI pour « proclamer sa responsabilité » de l’attaque ayant visé les militaires français ainsi que de celle menée en octobre dans la région de Tongo Tongo (Niger), au cours de laquelle 4 commandos des forces spéciales américaines avaient été tués. Cette dernière n’avait jusqu’à présent pas été revendiquée.

« Les soldats du califat ont attaqué hier jeudi 11 janvier au petit matin une colonne de l’armée française avec un véhicule piégé », a ainsi affirmé l’EIGS, qui a, par la même occasion, revendiqué plusieurs autres attaques au Mali, au Burkina Faso et au Niger.


CGU : Nous utilisons des cookies pour améliorer le fonctionnement, le contenu et la sécurité de notre site. En visitant notre site, et tout particulièrement avant de poster un commentaire, vous reconnaissez avoir lu et accepté nos Conditions Générales d'Utilisation. Merci.

* * *

mercredi 30 août 2017

Honneurs militaires : Jean Vilalta soldat français tué en Algérie, a été rapatrié en France...

Tué en 1956 lors du conflit avec l'ex-territoire français, Jean Vilalta a reçu les honneurs militaires lors de ses obsèques officielles ce samedi dans les Pyrénées-Orientales.

C'est une première depuis 1962. Un soldat français a été exhumé du sol algérien, rapatrié et enterré samedi à Argelès-sur-Mer, dans les Pyrénées-Orientales. Les autorités algériennes avaient autorisé en juin dernier le rapatriement du corps du sergent Jean Vilalta, tué en juillet 1956, pendant la guerre d'Algérie.

Les honneurs militaires lui ont été rendus samedi matin par un détachement du 3e Régiment parachutiste d'infanterie de marine de Carcassonne (3e RPIMa) à la cathédrale d'Elne, près de Perpignan. La famille du défunt était accompagnée de la sous-préfète des Pyrénées-Orientales Hélène Girardot, d'élus locaux et de représentants d'une cinquantaine d'associations d'anciens combattants et de rapatriés d'Algérie.

«C'est une première et certainement une dernière», selon le lieutenant-colonel Christophe Corréa, délégué départemental des armées. «Cela a pu se faire car le corps a été exhumé d'une nécropole française. Il faut obtenir l'autorisation de l'État algérien et de l'État français», a-t-il dit, invoquant les difficultés des démarches et le coût très lourd pour les familles.

400 soldats français inhumés en Algérie

Jean Villalta est âgé de seulement 22 ans quand il est mobilisé sur le front algérien, en mars 1956. Quatre mois plus tard, il succombe à une décharge de chevrotine et est enterré au cimetière national militaire du Petit Lac à Oran. À partir du milieu des années 70, la famille du militaire fait plusieurs demandes de rapatriement de sa dépouille à la présidence de République, au cabinet du ministre de la Défense, puis à l'Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre d'Alger.

Mais faute d'informations précises sur l'emplacement de sa tombe, les requêtes restent sans suite... jusqu'en 2015. Cette année-là, la sœur du défunt trouve par hasard une lettre sur laquelle est inscrit dessus le rang, le carré mais aussi le numéro de la tombe de son frère. La famille contacte alors l'Ambassade de France à Oran pour savoir si Jean Vilalta était bien enterré à cet emplacement là-bas». Après deux ans d'attente et plus de 3500 euros déboursés pour le transport de la dépouille, le rapatriement a enfin lieu le 21 juin 2017.

«Il est possible que cela entraîne d'autres familles à réclamer les dépouilles de leurs proches. Pour l'instant, moins d'une dizaine de demandes de ce type ont été référencées par nos services», précise au Figaro la Capitaine Marie Pérochain, officier de presse au Ministère des Armées. De 1954 à 1962, la France a mobilisé plus de 1,5 million de jeunes appelés pour combattre sur le sol algérien. 

Selon les chiffres officiels de l'armée française, plus de 20.000 soldats sont morts lors des combats ou attentats et environ 400 seraient inhumés en Algérie. 

Source : Le Figaro.fr

CGU : Nous utilisons des cookies pour améliorer le fonctionnement, le contenu et la sécurité de notre site. En visitant notre site, et tout particulièrement avant de poster un commentaire, vous reconnaissez avoir lu et accepté nos Conditions Générales d'Utilisation. Merci.

* * *

mercredi 19 juillet 2017

CEMA : Demission de Pierre de Villiers - Nomination de François Lecointre...

= Communiqué de la FNCV=

La Fédération nationale des combattants volontaires (FNCV) prend acte de la démission du général d’armée Pierre de Villiers, chef d’état-major des armées. Elle salue respectueusement le chef courageux, loyal, compétent et motivé, admiré de tous, qui nous quitte.

La FNCV forme des vœux pour que son successeur le général d’armée François Lecointre, parfaitement informé de l’état de nos forces armées par ses fonctions passées auprès des Premiers ministres qui se sont succédés, obtienne enfin et sans délai, les moyens nécessaires à la protection de la France et des Français et à la bonne exécution des missions confiées à nos armées.

La Fédération Nationale des Combattants Volontaires

 
CGU : Nous utilisons des cookies pour améliorer le fonctionnement, le contenu et la sécurité de notre site. En visitant notre site, et tout particulièrement avant de poster un commentaire, vous reconnaissez avoir lu et accepté nos Conditions Générales d'Utilisation. Merci.

* * *


dimanche 12 mars 2017

Décorations - OPEX : Nouvelle liste des opérations ouvrant droit à la Carte du Combattant

OPÉRATIONS OUVRANT DROIT À LA CARTE DU COMBATTANT
AU TITRE DES OPÉRATIONS EXTÉRIEURES

~ Mise à jour à la date du 8 février 2017 ~


LA CARTE DU COMBATTANT AU TITRE DES OPERATIONS EXTERIEURES (OPEX) :
Le droit à la carte du combattant au titre des opérations extérieures (OPEX) résulte de la loi du 4 janvier 1993.

Règles d'attribution :

LES BENEFICIAIRES :
Militaires des forces armées françaises ainsi que les personnes civiles qui, en vertu de décisions des autorités françaises ont participé au sein d'unités françaises ou alliées ou de forces internationales, soit à des opérations ou missions menées conformément aux obligations ou engagements internationaux de la France.

OPERATIONS CONCERNEES :
L'arrêté interministériel du 12 janvier 1994 modifié en dernier lieu le 8 février 2017 a fixé les territoires et les périodes à prendre en considération.


Source : DGONAC/DMI/DRR

CGU : Nous utilisons des cookies pour améliorer le fonctionnement, le contenu et la sécurité de notre site. En visitant notre site, et tout particulièrement avant de poster un commentaire, vous reconnaissez avoir lu et accepté nos Conditions Générales d'Utilisation. Merci.

* * *

- page 1 de 6